Imágenes de página
PDF
ePub

l'aile gauche à la bataille de Rocroi ; maréchal en 1651; mort en 1681.

Forge (Jacques Nompar de Caumont de la), maréchal en 1622. C'est lui qui échappa au massacre de la Saint-Barthélemi , et qui a écrit cet évènement dans des mémoires conservés dans sa maison. Mort à quatre-vingt-dix-sept ans, en 1652.

FOUCAULT (Louis), comte de Dauguon, marechal en 1653: mort en 1659.

GASSION (Jean de), éleve du grand Gustave ; maréchal en 1643. Il était calviniste : il ne voulut jamais se marier, disant qu'il faisait trop peu de cas de la vie pour en faire part à quelqu'un. Tué au siege de Lens, en 1647.

GRAMMONT (Antoine de), maréchalen 1641, mort en 1678.

GRAMMONT (Antoine de), petit-fils du précédent; maréchal en 1724; pere du duc de Grammont, tué à la bataille de Fontenoi. Mort en 1725.

GRANCEI (Jacques Rouxel, comte de), maréchal en 1651 : mort en 1680.

GUÉBRIANT (Jean-Baptiste de Budes), maréchal en 1642; l'un des grands hommes de guerre de son temps; tué, en 1643, au siege de Rotveil; enterré avec pompe à Notre-Dame.

HARCOURT (Henri, duc d'). On peut dire que c'est lui qui mit fin à l'ancienne inimitié des Français et des Espagnols, lorsqu'il était ambassadeur à Madrid : sa dextérité et son art de plaire disposerent si favorablement la cour d'Espagne, qu'enfin Charles II n'eut point de répugnance à instituer son héritier un petit-fils de Louis XIV. Il devait commander à la place du maréchal de Villars, l'année de la belle campagne de Dénain; mais il lui aurait été difficile de mieux faire. Maréchal en

[ocr errors]

1503; mort en 1718. Son fils, maréchal depuis, en 1746.

HocQUINCOURT (Charles de Mouchi), maréchal en 1651, tué, en servant les ennemis devant Dunkerque, en 1658.

HOSPITAL ( Nicolas de l'), capitaine des gardes de Louis XIII, maréchal en 1617, pour avoir tué le maréchal d'Ancré; mais il mérita d'ailleurs cette dignité par de belles actions. On le compte parmi les maréchaux de ce siecle , parcequ'il mourut sous Louis XIV, en 1644.

HUMIERES (Lonis de Crevan, marquis d' ), maréchal en 1668, mort en 1694.

JOYEUSE (Jean-Armand de), maréchal de France en 1693, mort en 1710.

D’IsENGHIEN, de la maison de Gand, officier sous Louis XIV, maréchal en 1741.

Lorge (Gui-Alfonse de Durfort de), neveu du vicomte de Turenne; maréchal en 1676; mort en 1702.

LUXEMBOURG (François-Henri de Montmorenci, duc de), l'éleve du grand Condé; maréchal en 1675. Il y a eu sept maréchaux de ce nom, indépendamment des connetables ; et depuis le onzieme siecle, on n'a guere vu de regne sans ou homme de cette maison à la tête des armées. Mort en 1695.

LUXEMBOURG (Christian-Louis de Montmorenei), petit-fils du précédent, s'est signalé dans la guerre de 1701: maréchal en 1747.

DE MAILLEBOIS, fils du ministre d'état Desmarets, s'étant signalé dans toutes les occasions pendant la guerre de 1 mor, fait maréchal en 1741.

Marsin, ou MARCHIN ( Ferdinand , comte de), ayant passé du service de la maison d'Autriche à celui de France : maréchal en 1703; tué à Turin, en 1706.

MATIGNON (Charles-Auguste Goyon de Gacé de), maréchal en 1708, mort en 1729.

MAULEVRIER-LANGERON, maréchal en 1745.

Medavi (Jacques-Léonor Rouxel de Grancei, comte de), n'a été fait maréchal qu'en 1724, quoiqu'il eût gagné une bataille complete en 1706: mort en 1725.

De la MEILLERAIE ( Charles de la Porte), fait maréchal en 1639, sous Louis XIII, qui lui donna le bâton de maréchal sur la breche de la ville de Hesdin. Il était grand-maître de l'artillerie, et avait la réputation d'être le meilleur général pour les sieges. Mort en 1664.

MONTESQUIOU (Pierre, comte d'Artagnan), maréchal en 1903; mort en 1716.

MontrevEL (Nicolas-Auguste de la Beaume), maréchal en 1709; mort en 1725.

MOTTE-HOUDANCOURT (Philippe de la), maréchal en 1642. Il fut mis au château de Pierre-en-Scise, en 1643, et il est à remarquer qu'il n'y a aucun général qui n'ait été emprisonné ou exilé sous les ministeres de Richelieu et Mazarin. Mort en 1657. Son petit-fils, maréchal en 1747.

Nangis (Louis-Armand de Brichanteau), servit avec distinction sous le maréchal de Villars, dans la guerre de 1701: maréchal sous Louis XIV; mort en 1742.

NAVAILLES (Philippe de Montaud de Bénac, duc de), maréchal en 1675; commanda en Candie sous le duc de Beaufort, et après lui : mort en 1684.

NOAILLES (Anne-Jules, duc de), maréchal en 1693. Il se signala en Espagne, où il gagna la bataille de Ter. Mort en 1708.

NOAILLES (Adrien-Maurice de), fils du précédent; général d'armée dans le Roussillon, en 1706; S, DE LOUIS XV. 5.

15

[ocr errors]

grand d'Espagne en 1711, après avoir pris Gironne. Il n'a été maréchal-de-France qu'en 1734. Il gouverną les finances en 1715, et a été depuis ministre d'état. Personne n'a écrit des dépêches mieux

que

lui. M. l'abbé Millot a publié, en 1787, des mémoires tirés de ses manuscrits: on y trouve des anecdotes curieuses sur les deux regnes où il a vécu. Ses deux fils ont été faits maréchaux-de-Frauce en 1775. Mort en 1766.

Plessis-Praslin ( César, duc de Choiseul, comte de), maréchal en 1645. Ce fut lui qui eut la gloire de battre le vicomte de Turenne à Rhétel, en 1650. Mort en 1675.

PUYSEGUR (Jacqnes de Castenet de), maréchal en 1734, fils de Jacques, lieutenant-général sons Louis XIII et Louis XIV, qui s'est acquis beaucoup de considération, et qui a laissé des mémoires. Le maréchal a écrit sur la guerre : c'était un homme que le ministere consultait dans toutes les affaires critiques.

RANTZAU (Josias), d'une famille originaire du daché de Holstein, niaréchal en 1645, catholique la même annéc, mis en prison en 1649, pendant les troubles, relâché ensuite : mort en 1650. Il avait été souvent blessé; et Bautru disait de lui, qu'il ne lui était resté qu'un de tout ce dont les hommes peuvent avoir deux ». On lui fit une épitaphe qui finissait par ce vers :

Et Mars ne lui laissa rien d'entier que le cæur.

Richelieu (Louis-Francois-Armand du Plessis, duc de), brigadier sous Louis XIV, général d'armée à Gênes, maréchal en 1748; a pris l'isle de Minorque sur les Anglais, en 1756.

ROCHEFORT (Henri-Louis d'Alongni, marquis de), maréchal en 1675; mort en 1676.

[ocr errors]
[ocr errors]

TOQUELAURE ( Antoine - Gaston - Jean-Baptiste ,. duc de), maréchal en 1724.

Rosen, ou Rose (Conrad de), d'une ancienne maison de Livonie, vint d'abord servir simple: cavalier dans le régiment de Brinon : mais son mérite et sa naissance ayant été bientôt connus, il fut élevé de grade en grade. Jacques II le fit général de ses troupes en Irlande. Maréchal-de-l'rance en 1903; mort à l'âge de quatre-vingt-sept ans, en 1715.

Saint-Luc (Timoléon d'Epinai de), fils du brave Saint-Luc, dont l'éloge est dans Brantôme: maréchal en 1628; mort en 1644.

SCHOMBERG ( Frédéric-Armand), éleve de Frédéric-Henri , prince d'Orange; maréchal en 1675, duc de Mertola en Portugal, gouverneur et généralissime de Prusso, duc et général en Angleterre. Il était protestant zélé, et quitta la France à la révocation de l'édit de Nantes. Tué à la bataille de la Boine, en 169o.

SCHULEMBERG (Jeau de), çonte de Mondejeu , originaire de Prusse; maréchal en 1658; mort en 1671.

TallART (Camille de Hostun, duc de). Ce fut lui qui conclut les deux traités de

partage. Maréchal en 1903; ministre d’état en 1726; mort en 1728.

Tessé (René de Froullai), maréchal en 1703 ; mort en 1725.

TOURVILLE ( Anne-Hilarion de Costentin), se fit connaître, étant chevalier de Malte, par ses exploits contre les Turcs et les Barbaresques : viceamiral en 1690, il remporta une victoire complete sur les flottes d’Angleterre et de Hollande, et perdit, en 1692, celle de la Hogue; défaite qui l'a rendu plus célebre que ses victoires : maréchal-deFrance en 1693; mort cu 1701.

TURENNE (Henri de la Tour d'Auvergne), vicomte

« AnteriorContinuar »