L'imposture politique au Moyen Âge: La seconde vie des rois

Portada
Presses universitaires de France, 2005 - 405 páginas
À la fin du Moyen Âge, l'imposture se révèle un moyen d'opposition presque banalisé. De faux ermites ou de faux pèlerins, de retour - selon leurs dires - après une longue période de pénitence, tentent de s'emparer de la couronne en incarnant un roi mort ou disparu. De telles tromperies se trouvent facilitées par certaines particularités de la civilisation médiévale - l'importance de l'érémitisme, des croisades et des guerres éloignées ou encore les défaillances de l'identité et de la mémoire -, mais elles reposent essentiellement sur la volonté de partis intrigants. Les complots aristocratiques, au cœur du phénomène, expriment une contestation radicale de l'illégitimité ou de l'incompétence supposées du véritable souverain, auquel il appartient de relever un défi redoutable... En une réponse ingénieuse aux rigueurs croissantes imposées par l'ordre dynastique et l'État monarchique en construction, plus de trente faux princes ont ainsi rappelé à l'Occident la force paradoxale de l'illusion et de l'idéal en politique. Ouvrant un champ inédit de l'histoire politique et sociale du Moyen Âge, Gilles Lecuppre livre ici un essai qui associe magistralement la matière plaisante de ces multiples mystifications et leur interprétation historique.

Dentro del libro

Índice

Introduction
1
limprobable modèle
13
Chapitre IDiscours officiel interprétation dominante 23 3
23
Página de créditos

Otras 12 secciones no se muestran.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Información bibliográfica