Imágenes de página
PDF

Quelques Juifs éperdus ont aussi pris la fuite ';
Mais, de Dieu sur Joas admirant la conduite,
Le reste à haute voix s'est pour lui déclaré.
Enfin , d'un même esprit tout le peuple inspiré,
Femmes, vieillards, enfants, s'embrassant avec joie ,
Bénissent le Seigneur et celui qu'il envoie*.
Tous chantent de David le fils ressuscité.
Baal est en horreur dans la sainte cité ;
De son temple profane on a brisé les portes !
Mathan est égorgé *.
ATHALIE.

Dieu des Juifs, tu l'emportes* !
Oui , c'est Joas; je cherche en vain à me tromper :
Je reconnais l'endroit où je le fis frapper ;
Je vois d'Ochosias et le port et le geste * ;
Tout me retrace enfin un sang que je déteste.
David , David triomphe ; Achab seul est détruit.
Impitoyable Dieu, toi seul as tout conduit !
C'est toi qui, me flattant d'une vengeance aisée,
M'as vingt fois en un jour à moi-même opposée :
Tantôt pour un enfant excitant mes remords,
Tantôt m'éblouissant de tes riches trésors,
Que j'ai craint de livrer aux flammes , au pillage.
Qu'il règne donc, ce fils, ton soin et ton ouvrage ;
Et que, pour signaler son empire nouveau,
On lui fasse en mon sein enfoncer le couteau !
Voici ce qu'en mourant lui souhaite sa mère :
Que dis-je, souhaiter !je me flatte, j'espère
Qu'indocile à ton joug, fatigué de ta loi,
Fidèle au sang d'Achab , qu'il a reçu de moi,
Conforme à son aïeul , à son père semblable,
On verra de David l'héritier détestable o
Abolir tes honneurs , profaner ton autel,
Et venger Athalie, Achab et Jézabel.

(Athalie sort, les lévites la suivent.)

1 Dans cettebelle peinture de la joie publique,le poëte n'oublie † de faire remarquer que quelques Juifs éperdus ont pris la fuite. l a été dit , au commencement de la pièce, que plusieurs étaient du parti d'Athalie , et adoraient Baal. Plus on examine cette pièce, plus on remarque l'ordre dans lequel tout se suit. » (L. Racine.) 2 « Laetatusque est omnis populus terrae, et civitas conquievit. » (IVe livre des Rons, ch. xI, v. 20.) 5 « Ingressusque est omnis populus terrae templum Baal , et destruxerunt al as ejus, et imagines contriverunt valide; Mathan sacerdotem Baal occiderunt coram altari. » (IVe livre des ois , ch. XI , v. 18.) 4 Cette exclamation rappelle la parole que quelques auteurs prêtent à Julien mourant : « Tu as vaincu, Galiléen ! »

[ocr errors][ocr errors]

JOAD.
Qu'à l'instant hors du temple elle soit emmenée !,
Et que la sainteté n'en soit pas profanée.
Allez, sacrés vengeurs de vos princes meurtris*;
De leur sang par sa mort faire cesser les cris.
Si quelque audacieux embrasse sa querelle,
Qu'à la fureur du glaive * on le livre avec elle.

SCÈNE VII.

JOAS, JOAD, JOSABETH, ABNER, ET ToUs LEs ACTEURs
DE LA SCÈNE PRÉCÉDENTE.
A
JoAs , descendu de son trône.
Dieu , qui voyez mon trouble et mon affliction ,
Détournez loin de moi sa malédiction ,
Et ne souffrez jamais qu'elle soit accomplie :
Faites que Joas meure avant qu'il vous oublie.
JoAD, aux lévites.
Appelez tout le peuple, et montrons-lui son roi :
Qu'il lui vienne en ses mains renouveler sa foi ".
Roi , prêtres, peuples, allons, pleins de reconnaissance,
De Jacob avec Dieu confirmer l'alliance,
Et , saintement confus de nos égarements,
Nous rengager à lui par de nouveaux serments.
Abner, auprès du roi reprenez votre place.

1 « Prœcepit autem Joiada centurionibus qui erant super exercitum , et ait eis : « Educite eam extra septa templi ; et quicun« que eam secutus fuerit, feriatur gladio. » Dixerat enim sacerdos : « Non occidatur in templo Domini. » Imposueruntdue ei manus , et impegerunt eam per viam introitus equorum , juxta palatium , et interfecta est ibi. » (IVe livre des Rois, ch. xI, v. 15 et 16.)

2 Meurtris, mis à mort; c'est le sens primitif de ce mot, qui subsiste dans meurtre et meurtrier C'est ainsi que Racine rajeunit les mots en les ramenant à leur source, et qu'il enrichit la langue sans rien forger.

5 « Je croirais volontiers, dit M. Patin (Etudes sur les Traqiques grecs, t. III, p. 182), que Racine s'est souvenu d'une fort belle expression de Senèque : gladii libido (Troad., v. 285), lorsqu'il a dit si hardiment :

Si quelque audacieux embrasse sa querelle,
Qu'à la fureur du gtaive on le livre avec elle. »

[ocr errors]

676 ATHALIE, ACTE V, SCÈNE VIII.

SCÈNE VIII.

JOAS, JOAD, UN LÉvITE, ET ToUs LEs ACTEURs DE LA sCÈNE PRÉCÉDENTE.

[ocr errors]

1 « Discite justitiam moniti et non temnere divos. » Virg AEn... 1. VI, v. 620. 2 Voltaire, qui ne se fait pas faute, nous l'avons vu, d'imiter Racine, termine sa Semiramis par une moralité semblable : Par ce terrible exemple , apprenez tous , du moins , Que les crimes secrets ont les dieux pour témoi s.

Plus le coupable est grand, plus grand est le supplice :
Rois, tremblez sur le trône et craignes leur justice.

FIN.

#

TABLE DES MATIÈRES.

NoTICE................................ • • • • • • •
Préface d'Andromaque..................... - - -
Seconde préface..............................
Andromaque............................. ....
Préface des Plaideurs....................................
Les Plaideurs...................... - • - • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Préface de Britannicus.......... - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Seconde préface........ • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Britannicus....... ...................
Appendice..........................
Préface de Bérénice...........
Bérénice...............
Préface de Bajazet. .... .. • • • • • • • • • • • • • •
Seconde préface...................... •
Bajazet...... - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - •
Préface de Mithridate............................. • • • • • • •
Mithridate. ...................
Préface d'Iphigénie.........
Iphigénie.....................
Preface de Phèdre. ............. ..
· Phèdre...............
Préface d'Esther...... .
Prologue..........
Esther............

FIN DE LA TABLE. .

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[graphic]
[merged small][graphic]
« AnteriorContinuar »