Le Bouddha et sa religion

Couverture
Didier et Cie, 1860 - 441 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 179 - Les peuples bouddhiques peuvent être sans aucune injustice regardés comme des peuples athées. Ceci ne veut pas dire qu'ils professent l'athéisme , et qu'ils se font gloire de leur incrédulité , avec cette jactance dont on pourrait citer plus d'un exemple parmi nous; ceci veut dire seulement que ces peuples n'ont pas pu s'élever, dans leurs méditations les plus hautes , jusqu'à la notion de Dieu , et que les sociétés formées par eux s'en sont passées, au grand détriment de leur organisation...
Page 32 - ... tion avec tous les mondes. Ayant abandonné toute idée « d'individualité, éteint toute notion, interrompu toute « existence par la voie du calme, elle est invisible en son « essence de vide; ayant épuisé le désir, exempte de pas« sion, empêchant toute production de l'être, elle conduit
Page 117 - j'ai éprouvé, mon cœur s'émeut involontairement. Les sueurs qui ont « coulé dans mes périls ne sont pas le sujet de cette émotion. Ce corps « a été conservé par les sentiments qui m'animaient. C'est mon but qui « m'a fait risquer ma vie dans des pays où l'on n'est pas sûr de sa con« servation, pour obtenir à tout risque ce qui faisait l'objet de mon es
Page 209 - ... dignement au but de votre sacrifice, en vérité je « n'en serais pas avare. Mais comme je viens des pays
Page 50 - C'est que les Bodhisattvas , au premier développement du monde , lors du rassemblement des êtres , n'entrent pas dans le sein d'une mère. Mais quand le monde s'est manifesté tout entier , et que sont apparues la vieillesse , la maladie et la mort , c'est alors que les Bodhisattvas entrent dans le sein d'une mère. Voilà pourquoi Bhagavat fait l'examen du temps. S'il examine les continents , c'est qu'un Bodhisattva ne peut naître dans un continent de la frontière ; il ne peut naître davantage...
Page v - Je n'hesite pas & ajouter que, sauf le Christ tout seul, il n'est point, parmi les fondateurs de religion, de figure plus pure ni plus touchante que celle du Bouddha.
Page 182 - ... une charité sans amour , un monde sans nature et sans Dieu. Que pourrions-nous tirer de pareils enseignements? Et que de choses il nous faudrait oublier pour en devenir les aveugles disciples ! Que de degrés il nous faudrait descendre dans l'échelle des peuples et de la civilisation ! Le seul, mais immense service que le Bouddhisme puisse nous rendre, c'est, par son triste contraste, de nous faire apprécier mieux encore la valeur inestimable de nos croyances , en nous montrant tout ce qu'il...
Page 115 - Bien plus, que tous les hommes s'écoutent avec déférence « et suivent la loi des uns et des autres; car tel est le désir « du roi chéri des Dévas. Puissent les hommes de toutes « les croyances abonder en savoir et prospérer en vertu ! « Et ceux qui ont foi à une religion particulière doivent « se répéter ceci : «Le roi chéri des Dévas n'estime pas « autant les aumônes et les marques de respect que ce « qui peut augmenter essentiellement la bonne renommée « et le développement...
Page 72 - Tathâgatas innombrables dont les deux personnages sont entourés les imitent ; ils tirent leur langue comme eux , et ils opèrent « cet effet de leur puissance surnaturelle » pendant cent mille années complètes. A la fin de ces cent mille années , ils ramènent à eux leur langue et font entendre en même temps le bruit qu'on produit en chassant avec force la voix de la gorge , et celui qui s'entend quand on fait craquer ses doigts.
Page 101 - ... et qu'on l'abandonnât ainsi mutilée dans le cimetière. » Au récit de ce supplice, Oupagoupta se dit : « Quand son corps était couvert de belles parures et de riches ornements, le mieux était de ne pas la voir pour ceux qui aspirent à l'affranchissement, et qui veulent échapper à la loi de la renaissance. Mais aujourd'hui que, mutilée par le glaive, elle a perdu son orgueil, son amour et sa joie, il est temps de la voir.

Informations bibliographiques