Voyage de Monsieur Le Vaillant dans l'intérieur de l'Afrique, Volumen 2

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 16 - ... basse , la maîtresse du logis , qui s'était d'abord montrée pour me voir venir de loin , se retirait aussitôt , de telle sorte , qu'obligé de me baisser à tout moment pour examiner l'intérieur, c'était pour moi un spectacle très curieux que ces visages bruns , immobiles et collés pour ainsi dire à la muraille dans le plus profond de la hutte , n'offrant partout que des portraits à la silhouette. J'aurais pu me faire écrire chez toutes ces dames, car je n'y avais été reçu par aucune....
Página 251 - J'ai dit que c'est un goût particulier, un caprice assez rare de la mode, un vafinement de coquetterie : dans la Horde où je me trouvois, il n'y avoit que quatre femmes et la jeune fille dont je viens de parier qui fussent dans cet état ridicule. Quiconque a lu...
Página 46 - ... d'autres encore, ayant tué quelques petits quadrupèdes, en enflaient la vessie, et se l'attachaient comme une aigrette au-dessus du front. Tous, en général , font usage de sandales ; ils les fixent avec des courroies, ils ornent aussi, mais avec moins de profusion que les femmes, leurs jambes et leurs bras de bracelets d'ivoire , dont la blancheur les flatte infiniment , mais dont ils font pourtant moins de cas que des bracelets de gros laiton ; ils prennent tant de soin de ceux-ci, et les...
Página 204 - ... camp, y ayant trouvé de la terre glaise qui leur convenait, n'avaient point perdu cette occasion de se faire des marmites et autres vaisselles à leur usage. Elles n'avaient pas manqué, à leur départ, d'emporter une grande provision de cette terre dont elles avaient chargé leurs bœufs. Ce sont encore ces femmes, comme je l'ai dit, qui travaillent les paniers ; ce sont elles qui préparent aussi les champs à recevoir les semences ; elles grattent la terre avec des pioches de bois plutôt...
Página 85 - ... mouvements sont aisés, bien différents des sauvages de l'Amérique méridionale, qui ne paraissent avoir été qu'ébauchés par la nature. Les femmes, avec des traits plus fins , ont cependant le même caractère de figure ; elles sont également très bien faites , ont la gorge admirablement placée et de la plus belle forme dans la fraîcheur des ans , les mains petites et les pieds bien modelés, quoiqu'elles ne portent point de sandales ; le timbre de leur voix est doux , et leur idiome...
Página 76 - Le goura change de nom quand il est joué par une femme, uniquement parce qu'elle change la manière de s'en servir; il se transforme en joum-joum. Assise à terre, elle le place perpendiculairement devant elle, de la même façon qu'on tient les harpes en Europe ; elle l'assujettit par le bas en passant un pied entre l'arc et la corde, observant de ne point la toucher; la main gauche tient l'arc par le milieu; et, tandis que la bouche souffle sur la plume, de l'autre main la musicienne frappe la...
Página 76 - A l'un des bouts on a tendu une peau de mouton bien tannée, qu'on frappe avec les mains ou, pour parler plus clairement, avec les poings, quelquefois même avec un bâton. Cet instrument, qui se fait entendre de fort loin, n'est pas, à coup sûr, un chef-d'œuvre d'invention ; mais dans quelque pays que ce soit, c'est assez la méthode de remplacer par du bruit ce qu'on ne peut obtenir du goût.
Página 185 - ... je pique des deux pour les joindre. Que je fus étonné de les trouver rassemblés autour d'une jolie fontaine , éloignée de plus de trois cents pas de l'endroit d'où ils venaient de détaler...

Información bibliográfica