Histoire des Français depuis le temps des Gaulois jusqu'en 1830, Volume 1

Couverture
Paulin, 1838 - 2148 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 56 - Nous ne sommes que d'hier, et nous remplissons tout, vos cités, vos îles, vos forteresses, vos colonies, vos tribus, vos décuries , vos conseils , le palais , le sénat , le Forum; nous ne vous laissons que vos temples.
Page 91 - forte sous les armes , ferme dans les traités de paix , profonde « en conseil , noble et saine de corps, d'une blancheur et d'une
Page 173 - C'est sous son règne, et pour ainsi dire sous sa main , que s'est opérée la secousse par laquelle la société européenne, faisant volte-face , est sortie des voies de la destruction pour entrer dans celles de la création.
Page 92 - Jésus-Christ dirige dans les voies de la piété les règnes de ceux qui gouvernent! car cette nation est celle qui, petite en nombre, mais brave et forte, secoua de sa tête le dur joug des Romains, et qui, après avoir reconnu la sainteté du baptême, orna somptueusement d'or et de pierres précieuses les corps des saints martyrs que les Romains avaient brûlés par le feu , massacrés , mutilés par le fer, ou fait déchirer par les bêtes.
Page 465 - ... vouloit que la justice fût bonne et roide et n'épargnât pas plus le riche homme que le pauvre ('•). » On le vit souvent perdre ses procès contre des particuliers ; luimême ne dédaignait pas de s'établir le juge des différends entre ses sujets (*) ; « maintes fois il advint que en été il alloit seoir au bois de Vincennes après la messe, et seaccotoyoit à un chêne, et tous ceux qui avoient affaire venoient à lui sans huissier ni autre...
Page 88 - ... d'être république , il avait pris le parti de chercher la gloire en consacrant les forces des Goths à rétablir dans son intégrité, à augmenter même la puissance du nom romain, afin qu'au moins la postérité le regardât comme le restaurateur de l'empire qu'il ne pouvait transporter. Dans cette vue, il s'abstenait de la guerre et cherchait soigneusement la paix....
Page 436 - ... car nous regardons leur détention comme une injure, et la majesté royale perdrait de sa considération si nous pouvions nous taire dans un cas semblable. Rappelez à votre...
Page 113 - Chloderic a envoyé contre lui des meurtriers qui l'ont » mis à mort ; lui-même a été assassiné, je ne sais par qui, au moment » où il ouvrait les trésors de son père. Je ne suis nullement complice de » ces choses. Je ne puis répandre le sang de mes parents, car cela est » défendu ; mais puisque ces choses sont arrivées, je vous donne un » conseil ; s'il vous est agréable, acceptez-le. Ayez recours à moi, met
Page 328 - Chàlons, qui passait soixante mille combattants, tant à pied qu'à cheval; la seconde, qui n'était pas moins nombreuse, comprenait ceux de Laon et de Soissons; la troisième, ceux d'Orléans, d'Étampes...
Page 92 - Vive le Christ, qui aime les Francs ! Qu'il garde leur royaume et remplisse leurs chefs -de la lumière de sa grâce! qu'il protège l'armée , qu'il leur accorde des signes qui attestent leur foi , la joie de la paix et la félicité!

Informations bibliographiques