Imágenes de página
PDF
ePub

LES

CATHOLIQUES FRANÇAIS

ET LEURS

Difficultés actuelles

Du Militarisme. Du Nationalisme.
Les femmes et la politique. Antisémitisme.
Le catholiques et le bon vieux temps. Timidité intellectuelle de certains catholiques.
L'abus des dévotions nouvelles. Le christianisme social et les conservateurs.
La loi du 1" juillet 19o1 et les « Dreyfusards ».
Du clergé séculier et des congrégations. Etc., etc.

Quatrième mille

PARIS

A. STORCK & Cie, É DIT Eu RS
16, rue de Condé, 16

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

La Lettre d'un Catholique lyonnais à un Evêque (1) sur l'attitude de la grande majorité de ses coreligionnaires dans l'affaire Dreyfus a été publiée par la Justice Sociale du 29 mars 1902.

Elle a été reproduite in-extenso par le Soir, le Signal , le National , le Petit National , l'Univers Israélite, le Haut-Rhin. Ce dernier, croyons-nous, est le seul journal départemental qui l'ait publiée en entier. Divers journaux de Paris et de province en ont donné des extraits. Elle a été vivement prise à partie par la Vérité Française, dans son numéro du 9 avril et, de nouveau, dans celui du 19 avril. La Revue Idéaliste, dans sa livraison du 1" mai, a bien voulu lui en emprunter un fragment pour l'insérer sous sa rubrique « Opinions à recueillir ».

Le numéro de la Justice Sociale du 29 mars 1902 a été adressé à N.N. S.S. les Archevêques et Evêques de France (à l'exception d'un prélat auquel il nous

(1) Voir 1'Appendice. . " OO7

a paru convenable et discret de ne point le faire envoyer), à Messieurs les Curés de Paris et de Lyon, à d'autres ecclésiastiques distingués, à de hauteS perSOnnalités du monde des Lettres, des ScienceS, de la Politique, à quelques parents et amis. Deux Evêques ont bien voulu nous envoyer à Son sujet leurs félicitations les plus vives, un troisième Evêque ses félicitations pures et simples. Un Cardinal-Archevêque a pris la peine de nous écrire pour nous exposer les raisons qu'il avait de ne pas penser cOmme nous au sujet de l'attitude que nous reprOchons à la majorité des catholiques français (1). Plusieurs vicaires - généraux , seize

(1) Nous croyons devoir mettre sous les yeux du lecteur une partie de la lettre que le Cardinal Lecot, archevêque de Bordeaux, nous a fait l'honneur de nous écrire et à la publication de laquelle il a bien Voulu ne pas s'opposer.

ARCHEVÊCHÉ Bordeaux, le 7 juin 19O2. I) E

BORDEAUX
MoNSIEUR LÉON CHAINE, LYON

« Tout ce qui s'est dit et écrit sur l'affaire Dreyfus, m'étOnne et m'attriste.

« Dreyfus est-il innocent ?

« Il faut trouver le Tribunal authentique qui le proclame, et se réjouir de voir un criminel de moins dans ce monde.

« Est-il coupable ?

« Il faut s'incliner devant l'autorité des Tribunaux

« AnteriorContinuar »