Marx Dormoy (1888-1941): maire de Montluçon, ministre du Front populaire

Portada
EDITIONS CREER, 1998 - 256 páginas
0 Reseñas

 Marx Dormoy (1888-1941) fut le maire exemplaire d'une ville industrielle, pratiquant une politique sociale et sanitaire d'avant-garde. Il eut également un destin national, d'abord sous-secrétaire d'État à la présidence du conseil du ministère Blum, puis ministre de l'Intérieur après le suicide de Salengro. Avec lui, le Front Populaire et les accords de Matignon de 1936, la lettre contre la Cagoule, le refus des pleins pouvoirs au maréchal Pétain le 10 juillet 1940, font partie de notre histoire nationale. Homme de conviction, de courage et d'une rare clairvoyance, il s'opposa aux régimes totalitaires et comme Léon Blum avec qui il se lia d'une solide amitié, il ne déséspéra pas de la victoire des Alliés. Mais au bout du chemin, un crime abominable, aujourd'hui en partie élucidé, fit de lui un martyr.

 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Índice

Préface
5
Militant politique devenu parlementaire
35
Marx Dormoy maire de Montluçon
105
Marx Dormoy ministre du Front Populaire
153
Les sombres journées de 1939 à 1941 et la fin tragique
185
Conclusion
247
Página de créditos

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 15 - Décide : 1° Le dimanche matin 10 février prochain, tous les Syndicats et groupes corporatifs ouvriers de France devront envoyer soit à la préfecture ou à la sous-préfecture, soit à la mairie de leur commune, une délégation chargée de réclamer les réformes suivantes : a) Limitation à huit heures de la journée de travail...

Referencias a este libro

Información bibliográfica