Oeuvres complettes de M. Marmontel, historiographe de France ...

Portada
Née de la Rochelle, 1787
0 Reseñas
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los lugares habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 154 - perfonnels qui la fecondent, ou fi les talens perfonnels lui manquent, au choix des talens étrangers qu'elle appelle à fon fecours : car ce choix, dans un homme public, renferme en lui tous les talens. L'homme public qui feroit tout par luimême , feroit peu de chofes. L'éloge que donne Horace à Augufte,
Página 263 - fut ternie : Elle renaît plus radieufe encor. Dans tes tableaux quelle noble magie ! Dans tes beaux vers quelle douce énergie ! Si le François, par Racine embelli, Lui doit la grace unie à la noblefle, II tient de toi, par ton ftyle amolli, Un tour liant & nombreux fans foibleffe. Que n'avoit-il, ton injufte cenfeur, Que
Página 152 - éclaire la poéfie qui l'embellit; que l'éloquence anime l'une & l'autre , & s'enrichit de leurs tréfors; le parti le plus avantageux feroit de les nourrir, de les exercer enfemble, pour les faire agir à propos tour - à - tour, ou de concert, fuivant les hommes, les lieux & les tems. Ce font des moyens bien
Página 145 - fi l'on arrachoit au peuple le bandeau de l'opinion & les entraves de la crainte. Quelques-uns fe font crus fort fages en mettant dans la balance, pour apprécier la gloire d'un vainqueur , ce qu'il devoit au hafard & à fes troupes , avec ce qu'il ne devoit qu'à lui feul. Il
Página 264 - façonné. Que ne peut point une étude confiante ? Sans feu, fans verve & fans fécondité, Boileau copie ; on diroit qu'il invente. Comme un miroir il a tout répété. Mais l'art jamais n'a fu peindre la flamme : Le fentiment eft le feul don de
Página 156 - celle du Souverain fe répand fur la Nation ; & chacun des grands hommes , dont les travaux y contribuent, brille en particulier du rayon qui émane de lui. On a dit, le grand Condé, le grand Colbert, le grand Corneille, comme on a dit Louis le grand. Celui des fujets qui contribue & participe le plus à la gloire
Página 169 - Le nombre des combattans qu'ils ont armés , ou qu'ils ont vaincus, l'étendue de pays qu'ils ont ravagée ou conquife , le poids dont leur fortune a été dans la balance du monde , font comme les matériaux de l'idée de grandeur que l'on attache à leur perfonne. La réponfe du Pirate à Alexandre, Quia tu magna
Página 263 - Mêla fon filtre à tes vives couleurs ; % Le Dieu des vers, le Dieu de la tendrefle T'ont couronné de lauriers & de fleurs. Et qui jamais ouvrit à l'harmonie Un champ plus vafte, un plus riche tréfor ? En créant l'art, ton cœur fut ton génie. En vain ta gloire en
Página 148 - qu'il foit, les organes de la gloire feront muets ; la terre entendra ce filence, le tyran l'entendra lui-même, & il en fera confondu. Je fuis condamné, dira-t-il ; & pour graver ma honte en airain, on n'attend plus que ma chute.. Quel refpeft n'imprimeroient pas le pinceau de la
Página 150 - comme compagnons des vertus, aient été jugés dignes d'en partager le triomphe après en avoir fecondé les travaux. Ce n'eft même qu'à ce titre que les talens, en général, nous femblent avoir droit d'entrer en fociété de gloire avec les vertus ; & la fociété devient plus intime, à

Información bibliográfica