Les voyageurs en Suisse, Volumen 2

Portada
Analyse: Relation, sous forme de lettres, de voyages en Suisse. Visite du canton de Neuchâtel dans le tome 3, pages 272-290.

Dentro del libro

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 96 - En effet, c'est une impression générale qu'éprouvent tous les hommes, quoiqu'ils ne l'observent pas tous, que sur les hautes montagnes, où l'air est pur et subtil, on se sent plus de facilité dans la respiration, plus de légèreté dans le corps, plus de sérénité dans l'esprit; les plaisirs y sont moins ardents, les passions plus modérées.
Página 272 - Cette fière raison, dont on fait tant de bruit, Contre les passions n'est pas un sûr remède : Un peu de vin la trouble, un enfant la séduit; Et déchirer un cœur qui l'appelle à son aide, Est tout l'effet qu'elle produit. Toujours impuissante et sévère, Elle s'oppose à tout et ne surmonte rien.
Página 190 - Rien n'est simple, tout est affecté; on s'éloigne en tout de la nature, on a le malheur de vouloir mieux faire que nos maîtres. Tenez-vous-en, mademoiselle, à tout ce qui plaît en eux.
Página 130 - J'ai dit beaucoup de mal de vous; j'en dirai peutêtre encore : cependant, chassé de France, de Genève, du canton de Berne, je viens chercher un asile dans vos états. Ma faute est peut-être de n'avoir pas commencé par . là : cet éloge est de ceux dont vous êtes digne. Sire, je n'ai mérité de vous aucune grace , et je n'en demande pas...
Página 190 - Les bons auteurs n'ont de l'esprit qu'autant qu'il en faut, ne le recherchent jamais, pensent avec bon sens, et s'expriment avec clarté.
Página 155 - ... le pauvre homme et le cheval, et passent par-dessus, et si bien par-dessus, que le carrosse en fut versé et renversé ; en même temps l'homme et le cheval, au lieu de s'amuser à être roués et estropiés, se relèvent miraculeusement...
Página 96 - Les méditations y prennent je ne sais quel caractère grand et sublime, proportionné aux objets qui nous frappent , je ne sais quelle volupté tranquille qui n'a rien d'acre et de sensuel. Il semble qu'en s'élevant au-dessus, du séjour des hommes on y laisse tous les sentiments bas et terrestres, et qu'à mesure qu'on approche des régions éthérées, l'âme contracte quelque chose de leur inaltérable pureté.
Página 321 - Elle fait tout l'orgueil d'une superbe mère; Et moi, toujours en butte à de nouveaux dangers, Remise dès l'enfance en des bras étrangers, Je reçus et je vois le jour que je respire, Sans que père ni mère ait daigné me sourire.
Página 97 - ... enfin ce spectacle a je ne sais quoi de magique , de surnaturel , qui ravit l'esprit et les sens ; on oublie tout , on s'oublie soi-même , on ne sait plus où l'on est.
Página 462 - ... à 85 ans. Dès que la cour de Londres eut appris sa mort, elle ordonna que son corps , après avoir été exposé sur un lit de parade , comme les personnes du plus haut rang, fût ensuite transporté dans l'abbaye de Westminster. Le poêle du cercueil fut soutenu par le grand chancelier et par trois pairs d'Angleterre. On lui éleva un tombeau magnifique, sur lequel est gravée...

Información bibliográfica