Imágenes de página
PDF
ePub

l/nuteilr et les éditeurs se réservent le droit de traduction et de reproduction 11 l'étranger.

TYPOGRAPHIE DF. 11. FIRMIN DIDOT. — MRS NIL ( EURE).

[merged small][ocr errors][merged small]

PARIS,

Librairie: De Firmin Didot Frères, Fils Et C

Imi'i'.imeiiis De L'insittot DE CHANCE,

RUE JACOB, 56.

1857.

c AVERTISSEMENT

DES LIBRAIRES-ÉDITEURS.

Marmontel a dit : « Il n'y a que des traits de caractères pi« quants et rares, des situations, des aventures d'une singularité « marquée ou d'une moralité frappante, qui puissent mériter la « peine qu'on se donne de raconter sérieusement ou ce qu'on a « fait ou ce qu'on a été. » Ces conditions, que Marmontel impose aux auteurs de Mémoires, nous ont toujours dirigés, nous dirigeront toujours, dans le choix de ceux que nous publions. Le tour facile, vif, intime, animé. confidentiel, propre à ce genre d'écrit, plaît au public, et nous aimons à consulter en tout ses penchants. Il nous semble aisé d'expliquer ses préférences.

Le lecteur qui demande l'expérience aux faits s'adresse naturellement à l'histoire; mais l'historien, placé souvent à distance des hommes, des événements, des temps dont il parle , considère forcément tout l'ensemble, et, pénétré de ses devoirs, se recommande en quelque façon le calme et la gravité, pour conserver à ses récits, à ses arrêts, leur impartialité sévère. Celui qui écrit ses Mémoires raconte, au contraire, comme M. de Vaublanc, dans les pages attachantes qu'on va lire, ses impressions, ses luttes, ses dangers, ses succès, ses revers A mesure qu'il se souvient, il s'émeut, s'indigne, se passionne : il en a le droit; mais par ce droit il nous associe à ses craintes, à ses espérances. Nous pénétrons avec lui dans le secret des cœurs ; nous partageons les agitations du sien, et les enseignements historiques prennent ainsi, dans une lecture recueillie, le mouvement et l'intérêt que par une singulière avidité d'émotions ou demande souvent à la scène.

C'est à ce besoin tout à la fois vif et sérieux des esprits que notre collection doit répondre. M. le comte de Vaublanc s'y trouve on ne peut mieux placé. L'énergie de son caractère, ses opinions, ses talents l'ont mis aux prises, dans les situations les plus variées, avec les circonstances les plus graves. On en aura la preuve dans ses Mémoires; ils embrassent précisément l'époque la plus orageuse et la plus dramatique de notre histoire.

[ocr errors]
« AnteriorContinuar »