Images de page
PDF
ePub

FÜR

ROMANISCHE Und ENGLISCHE
LITERATUR

UNTER BESONDERER MITWIRKUNG
VON

FERDINAND WOLF

HERAUSGEGEBEN

VON

Dr. ADOLF EBEBT,

PROFESSOR AN DER UNIVERSITÄT MARBURG.

[ocr errors][ocr errors][merged small][graphic][merged small]

Inhalt.

Seite La rie et les ouvrages de Wace, par Edélestand du Merit ... 1 Die englischen Mysterien, mit besonderer Berücksichtigung der

Towneley-Sammlung, von Adolf Ebert 44

Der Troubadour Cercamon, von С. A. F. Mahn 83

Kritische Anzeigen: Histoire de l'influence de Shakspeare sur le théâtre français jusqu'à nos jours par Albert Lacroix (Mémoire couronné au concours institué par le gouvernement belge entre les universités du royaume. Bruxelles, Lesigne 1856). Besprochen von A. Ebert 101 Il Sirventese di Ciullo d'Alcamo, esercitazione critica del dott. Gûuto Gnon. Padova, Prosperini, 1858. — П trattato deUa Sfera di Set Brunetto Latini ridotto alla sua vera lezione e illustnto con note critiche, e sistema di cronología traf to daí tesoro di Brunetto Latini per cura di Bartolomeo Sorío, P. D. O. di Verona. Milano, Boniardi-Pogliani, 1858. Besprochen von Adolfo Mussafia 112

Rodrigo el Campeador. Estudio histórico fundado en las noticias que sobre este héroe facilitan las Crónicas y memorias árabes, por D. Manuel Malo de Molina. Madrid, en la imprenta nacional, 1857. — Poëme du Cid. Texte espagnol accompagné d'une traduction française, de notes, d'un vocabulaire et d'une introduction par Damas Hinard. Paris, imprimé par autorisation de l'Empereur à l'imprimerie impériale. 1858. Besprochen топ Ferdinand Wolf 120

Die englischen Mysterien, von Adolf Ebert (Schlufs) 131

Die Reimkunst der Troubadours, von Karl Bartsch 171

Sotiee sur la Chanson de geste intitulée: Le voyage de Charlemagne à Jérusalem et à Constantinople, par Paulin Paris . 198 Nachtrag zu Mahn's Artikel Ober Cercamon von Dr. Adolf Tabler 212 Kritische Anzeigen: Rodrigo el Campeador und Poëme du Cid. Besprachen von Ferdinand Wolf (Schlufs) 215

Nouvelles Françaises en prose, du XIV" siècle, publiées d'après les manuscrits avec une Introduction et des Notes par MM. L. Moulant et G. cTffiricault. Paris, Jannet. 1858. Besprochen von Alexandre Pey 226

Etudes historiques sur les Clercs de la Bazoche, suivies de pièces justificatives, par Adolphe Fabre, licencié en droit, président de la chambre des avoués de Vienne. Paris, Potier. 1856. Besprochen von A. Ebert 230

[ocr errors]

Ueber den realistischen Roman und das Sittengemälde bei den Spaniern in der neuesten Zeit, mit besonderer Beziehung anf die Werke von Fernán Caballero, von Ferdinand Wolf . . 247

Cintio dei Fabrizii. Ein Beitrag zur Geschichte der Monstrositäten der Literatur und der erzählenden Dichtung in Italien, von L. G. Lemcke 29S

Notice sur le Roman inédit de Doon de Mayence, par Alexandre Pejj 320

Kritische Anzeigen:

Grammatik der Romanischen Sprachen von Friedrich Diez. Zweite neu verfasste Ausgabe. Erster und zweiter Theil. Bonn.

1856. 58. Besprochen von N. Delius 350

Ein altprovenzalisches Prosadenkmal, herausgegeben von C. Hofmann. Besprochen von Fr. Diez 363

Jahresberichte:

Entwickelung der italienischen Nationalliteratur im Jahre

1858, von Justus Grion 367

Entwickelung der französischen Nationalliteratur im Jahre

1858, von Gaston Paris 388

Entwickelung der englischen Nationalliteratur im Jahre 1858,

von Я. ü 400

Spanische Misccllen, von Adolf Helfferich 426

Zu Cintio dei Fabrizii, von Felix Liebrecht 432

Bibliographie des Jahres 1858 434

Register 478

[merged small][table]

La vie et les ouvrages de Wace.

s1

Xeat-être aucun poëte du XIIe siècle n'est-il aussi généralement connu que l'auteur du Roman de lion et quoiqu'il nous ait donné lui-même de précieux renseignements sur sa personne, il n'en est point dont la vie soit encore soumise à de plus nombreuses et à de plus graves incertitudes. On ne connaît ni l'époque même approximative de sa naissance, ni la date de sa mort, ni son véritable nom, et les différentes formes que lui donnent les manuscrits ont fait croire pendant longtemps qu'elles désignaient réellement deux personnes, et que l'auteur du Roman de Brut n'aurait eu rien de commun avec celui du poème sur l'histoire de Normandie s'ils n'eussent été à peu près contemporains. A h fin du XIIe siècle le W ne s'était pas encore transformé dans tous les mots en Ou ou G dur; on disait également Willame et Guillame et nous trouvons aussi dans le Roman de Ron:

Li pals a destruit e porpris e waste ' ). Wace et Guace sont donc certainement deux formes du même nom dont la dernière a fini par prévaloir. Kusticien de Pise attribue la première partie du Roman du Saint-Gréal à Gace le Blount; dans le siècle suivant un de nos plus agréables chansonniers s'appelait Gasse Brûlés,

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »