Correspondance, littéraire, philosophique et critique par Grimm, Diderot, Raynal, Meister, etc: revue sur les textes originaux, comprenant outre ce qui a été publié à diverses époques les fragments supprimés en 1813 par la censure, les parties inédites conservées à la Bibliothèque ducale de Gotha et à l'Arsenal à Paris, Volumen 16

Portada

Dentro del libro

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 137 - Il ya des causes générales, soit morales, soit physiques, qui agissent dans chaque monarchie, l'élèvent, la maintiennent, ou la précipitent; tous les accidents sont soumis à ces causes; et, si le hasard d'une bataille, c'està-dire une cause particulière, a ruiné un État, il y avait une cause générale qui faisait que cet État devait périr par une seule bataille. En un mot, l'allure principale entraîne avec elle tous les accidents particuliers.
Página 179 - Guèbre honore au pied de ses montagnes, En invoquant l'astre du ciel, Ici sont rassemblés, sous ton regard immense, De l'empire français les fils et les soutiens, Célébrant devant toi leur bonheur qui commence...
Página 162 - Amour sacré de la patrie, Conduis, soutiens nos bras vengeurs ! Liberté ! Liberté chérie, Combats avec tes défenseurs ! Sous nos drapeaux, que la victoire Accoure à tes mâles accents ! Que tes ennemis expirants Voient ton triomphe et notre gloire ! Aux armes, etc.
Página 74 - Le plus important est au quatrième acte, où l'auteur, d'après le conseil du sieur Larive, a hasardé de mettre en action la scène de la pomme ; grâce à l'exécution la plus heureuse, cette hardiesse a parfaitement réussi.
Página 232 - J'appelle donc beau hors de moi, tout ce qui contient en soi de quoi réveiller dans mon entendement l'idée de rapports; et beau par rapport à moi, tout ce qui réveille cette idée.
Página 43 - Soutiendra le faible pupille. Le pauvre , sous ce défenseur , Ne craindra plus que l'oppresseur Lui ravisse son héritage ; Et le champ qu'il aura semé Ne deviendra plus le partage De l'usurpateur affamé.
Página 230 - Comme je fais un long voyage, et que j'ignore ce que le sort me prépare, s'il arrivait qu'il disposât de ma vie, je recommande à ma femme et à mes enfants de remettre tous mes manuscrits à M. Naigeon, qui aura pour un homme, qu'il a tendrement aimé, et qui l'a...
Página 30 - Ne serait-il pas digne de nous, messieurs, de nous unir à cet acte religieux, de participer à cet hommage rendu à la face de l'univers et aux droits de l'homme, et au philosophe qui a le plus contribué à en propager la conquête sur toute la terre?
Página 67 - C'est au Roi de Prusse, dont il a depuis fait l'Eloge, que M. de Guibert attribue la perfection de l'art militaire. Personne n'admirait avec plus de plaisir ; il manquait peut-être de cette bienveillance qui encourage la médiocrité, de cet art de louer ce qui nous est inférieur, plus utile à soi qu'aux autres, et qui ne les élève jamais qu'à la hauteur de notre point d'appui : mais s'il rencontrait son digne rival ou son véritable supérieur, c'est alors qu'il les vantait avec transport....
Página 30 - Franklin est mort ! Il est retourné au sein de la Divinité , le génie qui affranchit l'Amérique et versa sur l'Europe des torrents de lumière ! Le sage que deux mondes réclament , l'homme que se disputent l'histoire des sciences et l'histoire des empires , tenait sans doute un rang élevé dans l'espèce humaine.

Información bibliográfica