Histoire de la vie et de l'administration de Colbert: contrôleur général des finances, ministre secrétaire d'état de la marine, des manufactures et du commerce, surintendant des bâtiments

Portada
Guillaumin, 1846 - 520 páginas

Dentro del libro

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 196 - Majesté en mon particulier qu'un repas inutile de mille écus me fait une peine incroyable, et, lorsqu'il est question de millions d'or pour la Pologne, je vendrais tout mon bien, j'engagerais ma femme et mes enfants, et j'irais à pied toute ma vie pour y fournir, s'il était nécessaire.
Página 509 - Le nouveau Cynée ou discours des occasions et moyens d'establir une paix générale et la liberté du commerce par tout le monde.
Página 400 - Ne croyez pas que mon amitié diminue, vos services continuant, cela ne se peut ; mais il me les faut rendre comme je le désire, et croire que je fais tout pour le mieux. La préférence que vous craignez que je donne aux autres ne vous doit faire aucune peine.
Página 312 - France ayant été toujours plus utile à l'Angleterre, et l'entrée de ceux de notre nation n'y étant point si dangereuse que celle de ce peuple méridional, avare et ambitieux : l'autre, qui regarde particulièrement la province de Guyenne, la Rochelle et Nantes, est qu'ils laissent entrer les vins de France en Angleterre, en leur permettant l'entrée de leurs draps directement suivant les traités faits avec leurs rois pour le commerce, au lieu que nous recevons tous les jours leurs draps par...
Página 53 - Je ne sais plus ce que je dis ni ce que je fais, lorsqu'on résiste à vos intentions. Je ne puis sortir de colère, lorsque je songe que cette demoiselle...
Página 296 - Après avoir dit tout ce que je crois nécessaire qu'il fasse pour son instruction , je finirai par deux points. Le premier est que toutes les peines que je me donne sont inutiles si la volonté de mon fils n'est échauffée , et qu'elle ne se porte d'elle-même à prendre plaisir à faire son devoir : c'est ce qui le rendra...
Página 111 - Fouquet (19 août 1661), avait défendu lox marchands de contracter aucune société pour le commerce du blé et de faire aucun amas de grains, et autorisé les cours de justice à réserver, pour la consommation de leurs justiciables, les blés recueillis dans l'étendue de leur ressort.
Página 18 - ... nouveau collaborateur leur ont fait préparer ensemble les utiles projets qui devaient associer pour toujours la gloire du sujet à celle du souverain. Mais ce qui contribua surtout à serrer "ces premiers liens, ce fut le dernier mot prononcé par le cardinal expirant : « Je vous dois tout, Sire; mais je crois m'acquitter en quelque sorte « avec Votre Majesté en lui donnant Colbert.
Página 55 - Un crime d'état, c'est quand on est dans une charge principale, qu'on a le secret du prince, et que tout d'un coup on se met du côté de ses ennemis ; qu'on engage toute sa famille dans les mêmes intérêts ; qu'on fait ouvrir les portes des villes dont on est gouverneur à l'armée des ennemis, et qu'on les ferme à son véritable maître ; qu'on porte dans le parti tous les secrets de l'état : voilà, Messieurs, ce qui s'appelle un crime d'état.
Página 16 - ... quitter ses deux mauvaises qualités, l'une de l'intrigue et l'autre de l'horrible corruption dans laquelle il s'est plongé, parce que, si ses grands talents étaient séparés...

Información bibliográfica