Imágenes de página
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

SUR

LE, RÉCIT,

v O U:

E N T RE TIEN S

SUR

LA MANIERE DE RACONTER,

Par M. ïAbbê BEKARDIERDE BATA UT, Lhentik
en Théologie, Prieur de Notre-Dame de Serqucux & aneiea
Profejftur d'Eloquence eu l'Université de Paris,

Une morale nue apporte de l'ennui:
Le conte fait pafler le précepte avec lui.
La Font. Fab. 104.

[graphic][ocr errors][merged small]

Cher Ch A*- X.BS-PIBK.S.B Bbrton, Libraire*

me Saiat -Viftor, vis - à - vis le Séminaire

Saint - Nicolas , au Soleil Levant.

M. DCG. LXXVI.
Avec Approbation & Privilège du Roi,

Nota. Le même Libraire prévient le Public» que vu les Contrefaisions qui fe font journellement dans les différentes Villes du Royau« liie, il a fait, pour prévenir cet inconvénient, appofer à tous les Exemplaires de ce Livre , la marque & paraphe de fa fignature , telle qu'on la voit au bas de ce Nota; qu'ainfi on doit s'adreilèr directement à Paris, fi on ne veut pas s'expofer à être trompé, & on doit regarder comme contrefait, & très - défectueux , tous les Exemplaires qui n'auront pas cette Signature.

[graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]
[graphic]

PRÉFACE.

I /amour du Récit eft, pour ainfi dire , une paffion naturelle à l'homme. Obfervez cet enfant, dont le corps~ chancelant peut à peine fe foutenir encore fans le fecours d'une main étrangère \ s'il eft queftion d'entendre raconter, il quitte brufquement fes jeux, fes amufemens; il s'attache à la perfonne qui parle; les ieux fixés fur fur fa bouche, il demeure immof bile; rien n'eft capable de le diftraire. Aufli-tôt que la première hiftoire eft finie, il en defire , il en demande une autre. II eft malheureux , fans doute, que cette

« AnteriorContinuar »