Sénégambie et Guinée

Portada
Firmin Didot frères, 1847 - 712 páginas
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Índice

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 88 - France possédait, au 1" janvier 1792, dans les mers et sur les continents de l'Amérique, de l'Afrique et de l'Asie, à l'exception toutefois des îles de...
Página 28 - Enfin, les trois derniers ont la teinte de peau que nous nommons couleur de chair, ou peau blanche de la nuance la plus délicate, le nez droit ou légèrement voussé, les yeux bleus, barbe blonde ou rousse, taille haute et trèsélancée, vêtus de peaux de bœuf conservant encore leur poil, véritables sauvages tatoués sur diverses parties du corps; on les nomme TAMHOU.
Página 91 - AmonRa, l'être suprême et primordial, étant son propre père , est qualifié de mari de sa mère (la déesse Mouth), sa portion féminine renfermée en sa propre essence à la fois mâle et femelle...
Página 75 - ... qui fit ainsi rentrer sous le joug les peuplades révoltées entre les deux cataractes. « Je te livre, dit le dieu, toutes les contrées de la terre de Kenous ; » et dix noms , d'autant de ces peuplades, sont encore lisibles sur le monument. Dans le texte de l'inscription, le roi est qualifié de taureau blanc, qui a mis en fuite les peuples de Phot (les Libyens); et ce monument, d'une victoire utile à la sécurité de l'Egypte, était religieusement déposé dans le sanctuaire du temple de...
Página 114 - ... relative à ce sujet, cette disposition limitée à trois cas seulement, n'a pas eu d'effet rétroactif, n'ayant' pu opérer que pour l'avenir. 36. Je termine en citant l'opinion de M. James Stephen, conseil du département colonial. On la trouve dans le témoignage qu'il a donné, le 24 juin 1828, devant le comité de la chambre des communes, chargé de faire une enquête sur les affaires du Canada (1). What, in your opinion, would be the law which in Lower Canada would regulate the inheritance...
Página 224 - Mores les aimoient de sorte qu'ils ne pouvaient souffrir les autres, ils quittèrent le commerce, qu'ils reprirent par après, et depuis ont toujours continué. « Comme le profit commença à diminuer, par la grande quantité de marchandises que les François et les étrangers apportoient de ces costes , ceux de Dieppe et de Rouen résolurent de renvoyer au même endroit, plus bas, où seize ans auparavant le premier navire avoit trouvé de l'or.
Página 111 - La loi lui défend de mettre à mort aucun de ses sujets, pas même celui qui a commis un crime méritant la peine capitale. Dans ce dernier cas, le roi se borne à envoyer un des ministres subalternes du tribunal, avec une certaine marque convenue, pour annoncer au criminel sa sentence de mort, et le condamné se rend immédiatement dans sa maison, où il met lui-même fin à ses jours. Fuir sa patrie pour habiter un pays voisin, et...
Página 231 - Boyador, avec une indication plus vague du littoral ultérieur jusqu'au fleuve de l'Or; la fameuse carte catalane de 1375 est un précieux monument de ces notions anciennes que l'histoire écrite n'a point constatées; et elle nous offre la mention d'un voyage au fleuve de l'Or, entrepris, dès l'année 1346, par le mayorquin Jacques Ferrer...
Página 382 - ... à se le procurer. En effet , à mesure que les peuples chasseurs du haut pays connaissent les blancs et s'habituent à leurs produits , ils" s'ingénient à se les procurer le plus aisément possible , et trouvent naturellement, comme les M'Pongos, le courtage moins pénible et moins dangereuxque la chasse.
Página 263 - ... faite ! Il me dit que ce que je lui proposais valait mieux, d'autant plus que c'était réellement la position transitoire qu'il faudrait faire prendre à ce pays pour l'amener plus tard, avec quelque espoir de succès, à l'organisation que vos philanthropes voudraient lui faire prendre, mais que les moyens proposés par eux pour atteindre ce but étaient mauvais ou trop incomplets et que, quant à lui, il était trop vieux pour entreprendre une aussi grande...