Imágenes de página
PDF
ePub

aujourd'hui par quatre ou cing de nos sculpteurs modernes.

CHAUVEAU, NANTEUIL , MELLAN, AUDRAN, DELING, LE CLERC, les Dreyer, POILLY, PICART, DUCHANGE, suivis encore par de meillears artistes, ont réussi dans les tailles-douces, et leurs estampes ornent dans l'Europe les cabinets de ceux qui ne peuvent avoir des tableaux.

De simples orfévres, tels que BALIN et GERMAIN, ont mérité d'être mis au rang des plus célebres artistos par la beauté de leur dessin et par l'élégance de leur exécution.

Il n'est pas aussi facile à un génie né avec le bon goût de l'architecture de faire valoir ses talents qu'à tout autre artiste ; il ne peut élever de grands monuments que quand des princes les ordonnent: plus d'un bon architecte a eu des talents inutiles.

MANSARD (Francois), a été un des meilleurs architectes de l'Europe. Le château ou plutôt le palais de Maisons, auprès de Saint-Germain, est un chefd'oeuvre, parcequ'il eut la liberté entiere de se livrer à son génie.

Mansard (Jules-Hardouin), son neveu, fit une fortune immense sous Louis XIV, et fut surintendant des bâtiments. La belle chapelle des Invalides est de lui. Il ne put déployer tous ses talents dans celle de Versailles, où il fut gêné par le terrain , et par la disposition du petit château qu'il fallut

conserver.

On reproche à la ville de Paris de n'avoir que deux fontaines dans le bon goût; l'ancienne, de Jean Gougeon, et la nouvelle, de Bouchardon; encore sont-elles toutes deux mal placées. On lui reproche de n'avoir d'autre théâtre magnifique que celui du Louvre, dont on ne fait point d'usage, et de ne s'assembler qne dans des salles de spectacle sans

[ocr errors]

par de nem

gre Buce rivieres dans leur lit, Deat elesi Le NosTRE pour l'agréable, et par LA QUINTINIE inces las et pour l'útile. Il n'est pas vrai que le Nostre ait poussé des tales la simplicité jusqu'à embrasser familièrement le ZOE P.IX que ces historiettes, rapportées dans tant de dic

S CÉLERE goût, sans proportion, sans ornement, et aussi déon cinq dr fectueuses dans l'emplacement que dans la construction; tandis

que

les villes de provinces don, Macar, " nent à la capitale des exemples qu'elle n'a pas encore

La France a été distinguée par d'autres ouvrages onces fis publics d'une plus grande importance ; ce sont les abinets de vastes hôpitaux, les magasins, les ponts de pierre, les quais, les immenses levées qui retiennent les

les

canaux, les écluses, les ne des plisé ports, et sur-tout l'architecture militaire de tant dessin et de places frontieres , où la solidité se joint à la

beauté. On connaît assez les ouvrages élevés sur les dessins de PERRAULT, de LEVAU, et de DORBAY.

L'art des jardins a été créé et perfectionné par roi et le pape : son éleve, Collineau, m'a protesté

7 génie met ire tului

za dem

[ocr errors][ocr errors]

tionnaires , sont fausses ; et on n'a pas besoin de
ce témoignage pour savoir qn'un intendant des
jardins ne baise

pas
les

papes et les rois des deux côtés.

La gravure en pierres précieuses, les coins des médailles, les fontes des caracteres pour l'imprimerie, tout cela s'est ressenti des progrès rapides des autres arts.

Les horlogers, qu'on peut regarder comme des physiciens de pratique, ont fait admirer leur esprit dans leur travail,

On a nuancé les étoffes, et même l'or qui les embellit, avec une intelligence et un goût si rares , que telle étoffe qui n'a été portée que par le luxe, méritait d'être conservée comme un monument d'industrie.

[ocr errors]
[ocr errors]

Enfin le siecle passé a mis celui où nous somme en état de rassembler en un corps, et de tranmettre à la postérité le dépôt de toutes les sciences et de tous les arts, tous poussés aussi loin que l'industrie humaine a pu aller : et c'est à quoi : travaillé une société de savants remplis d'esprit et de lumieres. Cet ouvrage immense et immor tel semble accuser la briév. cé de la vie des hom. mes. Il a été commencé par messieurs d'Alembert et Diderot , traversé et persécuté par l'envie et pa! l'ignorance; ce qui est le destin de toutes les gracdes entreprises. Il eût été à souhaiter que quel ques mains étrangeres n'eussent pas défiguré cet important ouvrage par des déclamations puériles et des lieux communs insipides, qui n'empêchen: pas que le reste de l'ouvrage ne soit utile au genre humain.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

é de ha mesley ule par: in de no

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

13

22

Suite du Siecle de Louis XV.
Chap. XXXI. Etat de l'Europe en 1756. Lisbonne

détruite. Conspirations et supplices en Suede.
Guerres funestes pour quelques territoires vers
le Canada. Prise de Port-Mahon par le maréchal
de Richelieu.

Page 5
CHAP. XXXII. Guerre en Allemagne. Un électeur

de Brandebourg résiste à la maison d'Autriche,
à l'empire allemand, à celui de Russie, à la

France. Evènements mémorables.
CHAP. XXXIII. Suite des évènements mémorables.

L'armée anglaise obligée de capituler. Journée

de Rosbach. Révolutions.
CHAP. XXXIV. Les Français malheureux dans les

quatre parties du monde. Désastres du gouver-
neur Dupleix, Supplice du général Lalli.

33 CHAP. XXXV. Pertes des Français.

50 Chap. XXXVI. Gouvernement intérieur de la

France. Querelles et aventures, depuis 1750
jusqu'à 1762.

61 Chap. XXXVII. Attentats contre la personne du ·

roi,
Chap. XXXVIII. Assassinat du roi de Portugal, Jé-

suites chassés du Portugal, et ensuite de France. 87 CHAP. XXXIX. De la bulle du pape Rezzonico,

Clément XIII, et de ses suites.
CHAP. XL. De la Corse.

104 CHAP. XLI, De l'exil parlement de Paris, etc.

et de la mort de Louis XV. CHAP. XLII. Des lois.

125

79

96

122

Chap. XLIII. Des progrès de l'esprit humain dans le siecle de Louis XV.

Page 139 Liste raisonnée des enfants de Louis XIV.

147 Princes et princesses du sangʻroyal.

151 Souverains contemporains,

155 Gouverneurs de Flandre.

161 Maréchaux-de-France.

162 Grands amiraux de France.

172 Généraux des galeres.

173 Ministre d'état.

174 Chanceliers.

175 Surintendants des finances.

176 Secrétaires d'état, et contrôleurs-généraux des finances.

180 Catalogue alphabétique de la plupart des écrivains

français qui ont paru dans le siecle de Louis XIV,
pour servir à l'histoire littéraire de ce temps.

ARTISTES .CÉLE BRE-S.
Musiciens.

324
Peintres.
Sculpteurs, architectes, graveurs, etc,

331

185

327

FIN.

« AnteriorContinuar »