Imágenes de página
PDF
ePub

SUR LE PLAN DE CET OUVRAGE

ET SUR SA PARTIE GÉOGRAPHIQUE ET TOPOGRAPHIQUE.'

Le Précis des Événemens militaires, qui fut d'abord imprimé à Hambourg, avait été annoncé comme un ouvrage périodique : cette forme' était alors la plus propre à remplir les vues de l'auteur et l'engagement qu'il avait pris de suivre de mois, en mois les événemens, d'une guerre qui semblait avoir déjà consumé les ressources des plus grands États de l’Europe; on laissait à peine entre la publication de chacun des numéros l'intera valle de temps nécessaire pour comparer les rapports officiels des parties belligérantes, et pour en présenter de nouvelles relations dont la sincérité fut générale

[ocr errors]

ment approuvée. Loin d'user de toute la liberté que permet la publication périodique, on avait eu soin d'enchaîner les faits par leurs causes et par leurs conséquences, plus encore que par l'ordre chronologique, et toujours dans la vue, comme nous le disons dans l’Avant-propos, de préparer des témoignages pour ceux qui plus tard devront nous juger.

Le succès de ces Essais pouvait nous autoriser à les continuer dans la même forme, et nos éditeurs s'étaient d'autant plus empressés de l'annoncer, qu'ils étaient certains de satisfaire ainsi plus promptement ceux de nos lecteurs qui avaient recueilli les premiers numéros. En reprenant notre travail, en renouant des fils si entrecoupés, nous avons cru devoir changer le plan de l'ouvrage, et renoncer à la forme périodique. La guerre s'est prolongée bien au-delà de nos craintes; la

et par

face des affaires de l'Europe a changé plus d'une fois depuis le commencement du siècle; les événemens, qui en ont ouvert la scène, sont déjà si loin de nous, à cause de la rapidité de leur cours,

le nombre des années et des campagnes de guerre , que l'intérêt qu'ils peuvent exciter aujourd'hui n'est plus le même qu'à l'époque où les douze numéros de ce Précis , (campagne de 1799 ;) furent publiés. Nous n'avons plus à satisfaire chaque jour l'avide curiosité des spectateurs, tous également intéressés à connaî- tre, à suivre le dénouement de ce terrible drame, et pressés d'en augurer leur destinée. Aujourd'hui la toile est tombée, beaucoup d'acteurs principaux ont disparu; et, quoique trop loin encore des regards de la postérité, les grands souvenirs que nous rappelons ne sont presque plus l'histoire de notre temps. Nous au.

rións donc pu craindre d'en affaiblir l'intérêt, si nous avions multiplié les interruptions par

des

coupures mensuelles et des cadres multipliés, au lieu de former de plus grands tableaux et d'y faire ressortir l'action principale, sans négliger les transitions souvent difficiles , mais toujours agréables aux lecteurs.

Nous avons divisé l'ouvrage par chapitres, dont les argumens très-succincts annoncent le contenu. Nos lecteurs trouveront à la fin de chaque volume une table de matières, où le sommaire des chapitres sera non seulement rappelé, mais encore détaillé de manière à faciliter la recherche des faits , et même à en présenter nettement la succession, comme un aide mémoire.

Puissions-nous éviter ainsi quelquesuns des écueils qui entourent l'écrivain dont la plume, vouée à l'immortelle vé

rité, ose, au milieu de ses contemporains, quvrir et diriger vers elle les routes de l'histoire. Nous avons donné une attention

particulière au dessin et à la gravure des cartes et plans que nous joignons à cha que volume, dont la réunion doit for-, mer un atlas, lorsque nous aurons achevé de remplir notre tâche; mais nous devons rendre compte des motifs qui ont déterminé le choix des matériaux, de la forme que nous leur 'ayons données, et des soins que M. Tardieu fils, artiste dis-, tingué par la correction de son burin ,zaj portés à ce travail. ...

Ces cartes, dont l'ensemble comprendra tout le théâtre de la

guerre,

entre les mérs d'Europe et le cours du Volga, ont été dressées: d'après les meilleurs ma. tériaux et les cartes les plus récentes. w's Pour ne pas trop charger: nos cartes:

« AnteriorContinuar »