La Minerve française

Portada
1818
0 Reseñas
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 397 - La liste civile est fixée , pour toute la durée du règne, par la première législature assemblée depuis l'avènement du roi. De. la chambre des pairs.
Página 495 - Vous vieillirez, ô ma belle maîtresse ! Vous vieillirez, et je ne serai plus. Pour moi le temps semble , dans sa vitesse , Compter deux fois les jours que j'ai perdus. Survivez-moi ; mais que l'âge pénible Vous trouve encor fidèle à mes leçons ; Et bonne vieille, au coin d'un feu paisible, De votre ami répétez les chansons. Lorsque les yeux chercheront sous vos rides Les traits charmants qui m'auront inspiré, Des doux récits les jeunes gens avides Diront : Quel fut cet ami tant pleuré?
Página 496 - Les traits charmans qui m'auront inspiré , Des doux récits les jeunes gens avides Diront : Quel fut cet ami tant pleuré ! De mon amour peignez , s'il est possible , L'ardeur , l'ivresse , et même les soupçons; Et bonne vieille , au coin d'un feu paisible , De votre ami répète/.
Página 505 - Je vous entends, Monsieur le Coadjuteur; vous voudriez que je donnasse la liberté à Broussel : je l'étranglerais plutôt avec ces deux mains. » Et en achevant cette dernière syllabe, elle me les porta presque au visage, en ajoutant:
Página 402 - Buffon leur successeur , et Rousseau leur égal , Des lecteurs délicats méritant les suffrages, De ces trésors du style ont paré leurs ouvrages; Mais vous n'y trouvez pas tout ce pompeux jargon , Tous ces lambeaux de vers sans rime et sans raison, Tous ces ornemens faux, nés quand le goût s'éclipse, Sublime d'Alcoran, beautés d'Apocalypse, Que vont semant partout ces charlatans nouveaux Dont Bélise et Tartufe encensent les tréteaux. Quelques gens semblent croire aux poèmes en prose: Ils...
Página 501 - J'eus honte de ma réflexion; j'embrassai le crime qui me parut consacré par de grands exemples, justifié et honoré par le grand péril.
Página 513 - Je n'ai point caché les sentimens qui m'avaient animé à cette vue, mais j'ai voulu laisser au lecteur l'indépendance de ses jugemens. Les faits sont là ; il peut leur donner une autre interprétation s'ils en sont susceptibles. » Je n'ai point épargné ma peine pour arriver à connaître la vérité. J'ai vécu en Toscane, patrie de mes ancêtres , presque autant qu'à Genève ou en France; j'ai...
Página 501 - Rochepot, je sentis je ne sais quoi qui pouvait être une peur. Je le pris pour un scrupule. Je ne sais si je me trompai; mais enfin l'imagination d'un assassinat d'un prêtre, d'un cardinal me vint à l'esprit.
Página 331 - Il me semble voir dans le texte ces passages difficiles qui font le désespoir du commun des lecteurs, et dans l'acte d'accusation ou le réquisitoire, la glose qui lève tous les voiles et qui dissipe toutes les obscurités.
Página 509 - ... de fruit, je n'ai pas eu l'intention de recommander aux peuples une forme précise de gouvernement , mais seulement de faire sentir l'importance, la nécessité de la liberté, pour la vertu et la dignité comme pour le bonheur de l'homme. Cette liberté peut exister dans les monarchies comme dans les républiques, dans les fédérations comme dans la cité une et indivisible. Le devoir étroit de tout prince et de tout citoyen, son...

Información bibliográfica