Origine et formation de la langue française: -3. ptie. Modifications subies par les éléments primitifs dont s'est formée la langue française

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Índice


Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 25 - présente soit en usage d'icy à cinquante ans? Il escoule tous les jours de nos mains-, et depuis que je vis, s'est altéré de moitié. Nous disons qu'il est à
Página 25 - mon livre à peu d'hommes et à peu d'années; si c'eust esté une matière de durée, il l'eust fallu commettre à un langage plus ferme. Selon la variation continuelle qui
Página 249 - prouva par sa harangue Qu'il fallait dévouer ce maudit animal, Ce pelé, ce galeux d'où venait tout le mal. ( Les Animaux malades de la
Página 234 - On avait appelé la cabale du duc de Beaufort, au commencement de la régence, celle des importants; on appelait celle de Condé le parti des petits-maîtres, parce qu'ils voulaient être les maîtres de l'État. Il n'est resté de tous ces troubles
Página 24 - par cueur, et partie par deviner avecques jugement naturel, a esté reduict nostre Villon en meilleure et plus entière forme qu'on ne l'a veu de noz aages, et ce, sans avoir touché à l'antiquité de son parler, à sa façon de rimer...
Página 271 - La Fontaine : J'ai maints chapitres vus. Qui pour néant se sont ainsi tenus ; Chapitres, non de rats, mais chapitres de moines. Voire chapitres de chanoines. (La Fontaine
Página 25 - heure parfait, autant en dit du sien chaque siècle. Je n'ay garde de l'en tenir là tant qu'il fuira et s'ira difformant comme il fait. C'est aux bons et utiles escrits de le clouer à eux ; et ira son crédit selon la fortune de nostre estât.
Página 24 - Je vous ay exposé sur la marge avecques les annotations ce qui m'a semblé le plus dur à entendre, laissant le reste à voz promptes intelligences, comme ly roys pour le roy, homs pour homme, compaing pour
Página 399 - du nom du lieu, premièrement pistoyers, depuis pistoliers, et en la fin pistolets. Quelque temps après, estant venue l'invention des petites harquebuses, on leur transporta le nom de ces petits poignards. Et ce pauvre mot ayant esté ainsi
Página 386 - Et le cheval qu'à l'herbe on avoit mis, Assez peu curieux de semblables amis, Fut presque sur le point d'enfiler la venelle. (La

Información bibliográfica