Chansons ... anciennes et posthumes

Portada
Garnier, 1870 - 648 páginas

Dentro del libro

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página vii - LE ROI D'YVETOT. IL était un roi d'Yvetot, Peu connu dans l'histoire ; Se levant tard, se couchant tôt, Dormant fort bien sans gloire, Et couronné par Jeanneton D'un simple bonnet de coton, Dit-on.
Página 300 - De quel éclat brillaient dans la bataille « Ces habits bleus par la Victoire usés ! « La liberté mêlait à la mitraille « Des fers rompus et des sceptres brisés. « Les nations, reines par nos conquêtes, « Ceignaient de fleurs le front de nos soldats. « Heureux celui qui mourut dans ces fêtes ! « Dieu, mes enfants, vous donne un beau trépas ! Tant de vertu trop tôt fut obscurcie.
Página 5 - A la gaudriole. On ne rit guère aujourd'hui. Est-on moins frivole ? Trop de gloire nous a nui ; Le plaisir s'envole. Mais au Français attristé Qui peut rendre la gaîté?
Página viii - Oh ! oh ! oh ! oh ! ah ! ah ! ah ! ah! Quel bon petit roi c'était là ! La, la.
Página 432 - Vieux vagabond, je puis mourir sans vous. Oui, je meurs ici de vieillesse Parce qu'on ne meurt pas de faim. J'espérais voir de ma détresse L'hôpital adoucir la fin. Mais tout est plein dans chaque hospice, Tant le peuple est infortuné. La rue, hélas ! fut ma nourrice. Vieux vagabond, mourons où je suis né. Aux artisans, dans mon jeune âge, J'ai dit : « Qu'on m'enseigne un métier. — Va, nous n'avons pas trop d'ouvrage, Répondaient-ils, va mendier.
Página 292 - Ma sœur est-elle mariée ? Avez-vous vu de nos garçons La foule, aux noces conviée, La célébrer dans leurs chansons ? Et ces compagnons du jeune âge Qui m'ont suivi dans les combats, Ont-ils revu...
Página 162 - Un conquérant, dans sa fortune altière, Se fit un jeu des sceptres et des lois, Et de ses pieds on peut voir la poussière Empreinte encor sur le bandeau des rois.
Página 63 - OU L'ANGLOMANE. AOUT 1814. AIR: A coups d'plrd , à coups d'poing. Quoique leurs chapeaux soient bien laids, God dam! moi j'aime les Anglais : Ils ont un si bon caractère ! Comme ils sont polis ! et surtout Que leurs plaisirs sont de bon goût ! Non, chez nous, point, Point de ces coups de poing Qui font tant d'honneur à l'Angleterre.
Página 356 - J'ai faim, dit-il, et bien vite Je sers piquette et pain bis. Puis il sèche ses habits ; Même à dormir le feu l'invite, Au réveil, voyant mes pleurs, II me dit : Bonne espérance ! Je cours de tous ses malheurs Sous Paris venger la France.
Página 352 - GRENADIER. Moi , tout couvert de cicatrices , Je voulais quitter les drapeaux. Mais, quand la liqueur est tarie, Briser le vase est d'un ingrat.

Información bibliográfica