Imágenes de página
PDF
ePub

manieres avec une si grande adresse, qu'en imitant il est devenu créateur; ses personnages ne font point un pas, ne disent pas un mot qui n'ajoute un trait comique à leur caractere. La scene entre la Comteffe & Chicaneau est du meilleur comique. Les deux premiers actes sont très bien faits, & Moliere ne les auroit pas jugés indignes de lui ; mais peut-être le dernier n'y répond-il pas : peut-être le dénouement est-il plus nécessaire que vraisemblable , & heureusement imaginé : peut-être les petits chiens sont-ils une charge trop basse; cependant on conviendra avec nous qu'ils n'en servent pas moins à achever la peinture du ridicule des juges. L'intrigue amoureuse , qui eft peu

de chose en elle-même, est conduite d'une maniere très-comique, & eft liée à l'action principale avec beaucoup d'adresse. Le plaidoyer des deux avocats est d'autant plus plaisant, qu'il étoit très difficile qu'il le fût.

Le style de cette piece est facile, naturel, élégant, correct & plein de faillies ; le dialogue joint, à la vivacité la plus agréable, la vérité la plus frappante. Enfin nous croyons pouvoir appliquer , avec Louis Racine, à l'auteur des Plaideurs, ce qu'il a dit lui-même de Corneille qui avoit donné le Menteur : Il étoit capable, quand il vouloit , & de des cendre & de s'abaisser jusqu'aux plus simples naïvetés. du comique, il étoit encore inimitable,

[ocr errors]

H. Gr.relat. Ine.

L.Lempereur Souls

BRITANNICUS,

TRA G É DI E.

I 6 6 9.

« AnteriorContinuar »