Imágenes de página
PDF
ePub

important sur toute la piece, & a rendu la situation d'Oreste beaucoup plus tragique; ce prince,"ainsi que nous l'avons déjà dit pétant obligé, comme ambassadeur, de solliciter la perte d'Astyanax, qu'il craint d'obtenir comme amant* Racine , dans cette pïe ce, s'est encore écarté d'Euripide : le poëte françois peint la veuve d'Hector résistant à Pyrrhus , & celui-ci traitant sa captive avec respect; & chez le poëte grec, le fils d'Achille a expliqué ses desirs en maître impérieux, & a forcé Andromaque à y répondre sans résistance. Ce fut, fans doute, pour sê conformer à nos mœurs, que Racine imagina ce changement.

Une vertu douce & constante , une fermeté inébranlable, une fidélité à toute épreuve, une tendresse vive & touchante , forment le caractere d'Andromaque, qui est, tout à la fois, le modele des épouses & des meres. Que le rôle de cette veuve infortunée est intéressant! Que fa tendresse, fa douceur & sa candeur contrastent bien avec les fureurs, la jalousie ScIes emportements d'Hermione!

Si Andromaque intéresse par les plaintes les plus touchantes , Hermione n'en plaît pas moins par la chaleur & la vivacité de ses discours; c'est la violence de Médée. Mais le crime de la fille d'Hélene est une suite de fa foiblesse, car elle n'a pas plutôt ordonné d'assassiner Pyrrhus, qu'elle s'en repent;

au au lieu que Médée commet, de fang-froid, une action atroce , & triomphe après l'avoir commise.

Des critiques ont trouvé que Pyrrhus étoit trop emporté, trop farouche ; mais ces critiques ne connoissoient pas les égarements & la puissance des passions violentes; ils oublioient d'ailleurs que le fils d'Achille devoit être , comme son pere, fier, emporté & superbe. Si ce caractere peche par quelqu'endroit, ce n'est que par les propos doucereux qu'il tient souvent à Andromaque.

Oreste, chez Racine , est tel que nous l'ont peint les anciens; triste, sombre, livré à une noire mélancolie , & commettant le crime par foiblesse ou par désespoir, plutôt que par scélératesse ou par lâcheté. Qu'Oreste, égaré par fa passion, entraîné par son destin, tyrannisé par Hermione, consente à assassiner Pyrrhus „ cela paroît vraisemblable ; mais comment Pylade , cet homme si vertueux, si dévoué à Oreste, peut-il souffrir, de fang-froid, que son ami exécute un meurtre aussi lâche que dangereux ì Le style de cette piece est bien au dessus de tout ce qui avoit paru jusqu'alors; personne n'avoit encore écrit la tragédie avec autant de vérité, de naturel, de grace , de sentiment, de passion & d'harmonie; & ce qu'il y a de plus étonnant, c'est que tous ces mérites se trouvent réunis, sans se nuire : car la grace , l'élégance & l'harmonie des vers Tome IL L

[ocr errors]

ne diminuent rien de la force , de la vérité & de la simplicité des sentiments. C'est dans cette piece que Racine a déployé cette magie de style, qui l'a fait regarder comme le modele des versificateurs. La langue prit dans ses mains un degré de perfection, dont on ne la croyoit pas susceptible; & si Racine n'effaça pas son rival par ce qu'il fit penser à ses personnages , il l'emporta certainement sur lui par la maniere dont il les fit s'exprimer.

[ocr errors][ocr errors]
[graphic]
« AnteriorContinuar »