Revue trimestrielle, Volumes 1 à 2

Couverture
H. Samuel., 1854
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 52 - Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie!... • noblesse, fortune, un rang, des places; tout cela rend si., fier! Qu'avez-vous fait pour tant de biens? vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus. Du reste homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu ! perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement, qu'on n'en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes ; et vous voulez jouter...
Page 67 - On énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids, qui seul est capable de tenir les peuples. Ils ont, dans le fond du cœur, je ne sais quoi d'inquiet qui s'échappe, si on leur ôte ce frein nécessaire ; et on ne leur laisse plus rien à ménager, quand on leur permet de se rendre maîtres de leur religion.
Page 78 - ... montrent les derniers des hommes dans les occasions communes, où d'autres se soutiennent avec vigueur. Télémaque, sentant la vérité de ces paroles et piqué de ce reproche, partit brusquement sans s'écouter luimême.
Page 52 - Je n'ai, que je sache, aucun attachement aux richesses, et je puis peut-être me passer de beaucoup de commodités ; mais je ne me sens pas encore assez habile pour trouver tout le nécessaire, si je n'avais précisément que le nécessaire, et je perdrais plus de la moitié de mon esprit, si j'étais à l'étroit dans mon domestique.
Page 297 - ... région où se forme la tempête qui frappe du même coup les États, les peuples, les individus. Ces sentiments ne sont-ils plus de mon temps? Ébranler l'âme en tout sens n'est pas seulement l'objet de l'art dramatique. Il ne me suffit pas que mon cœur soit entre vos mains. Je veux encore dans cette émotion, ce trouble, sentir une force virile qui se dégage du fond même de votre œuvre, et qui, en se communiquant à moi, m'élève au-dessus de moi-même. Participer d'une nature supérieure,...
Page 76 - Phalante d'être vaincu , et qui avait remporté la victoire sur les Dauniens. Ils allèrent tous deux défendre leur cause dans l'assemblée des rois alliés. Télémaque s'y emporta jusqu'à menacer Phalante : ils se fussent battus sur-le-champ, si on ne les eût arrêtés. Phalante avait un frère nommé Hippias, célèbre dans toute l'armée par sa valeur , par sa force et par son adresse.
Page 61 - ... ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec cette phrase qui sent l'étranger, il ira en cette Grèce polie, la mère des philosophes et des orateurs; et malgré la résistance du monde, il y établira plus dîEglises, que Platon n'ya gagné de disciples par cette éloquence qu'on a crue divine.
Page 52 - Quant à ce nécessaire pour soutenir son état, il est malaisé de le déterminer ici fort précisément, à cause des dépenses imprévues. Je n'ai, que je sache, aucun attachement aux richesses, et je puis peut-être me passer de beaucoup de commodités ; mais je ne me sens pas encore assez habile pour trouver tout le nécessaire, si je n'avais...
Page 38 - Les événements les plus tragiques ont ensanglanté le pays, sans que la nation agricole y ait cherché une autre part que celle qu'on la forçait d'y prendre. Là où son intérêt personnel et direct ne s'est pas trouvé en jeu, elle a laissé passer les orages sans s'y mêler, même par la sympathie. Effrayées et scandalisées à ce spectacle, beaucoup de personnes ont prononcé que les paysans étaient essentiellement pervers ; c'est tout à la fois une injustice et une très fausse appréciation.
Page 46 - Ils ne peuvent même pas souffrir que leurs demeures se touchent, et ils s'établissent séparés les uns des autres, en divers lieux, selon qu'une source, un site, un bois, les a charmés.

Informations bibliographiques