Histoire générale de Languedoc: avec des notes et les pièces justificatives, composée ...

Portada
J.B. Paya, 1843
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 214 - Montpellier, ses successeurs, que toutes les causes d'appel qui pourront émaner, soit de la personne de ce prince , soit de celle de son lieutenant dans la baronie de Montpellier et ses dépendances , ne seront relevées ni devant le sénéchal de Beaucaire, ni devant tout autre sénéchal, mais devant le roi de France lui-même, et sa cour. ( Hist. de Languedoc, t. 4 , p, 4a.)Philippe-le-Bel avait acquisla particantique de cette ville, de l'évêque de Maguelone.
Página 202 - Collection de sceaux, t. I, p. 274. 2. Ibid., t. II, p. 183. 3. P. 40. 4. De plus, vous laisserez les Juifs de Pamiers, que vous contraignez, comme nous le comprenons, à porter la marque dont se servent les Juifs de France, se servir de celle que l'abbé de Pamiers leur a prescrite, pourvu qu'elle les distingue sufQsamment des Chrétiens (Vaissète, Histoire générale de Languedoc, t.
Página 9 - ... autre chose, sous peine de punition corporelle et de » confiscation de biens. Comme nous ne saurions passer » sous silence tant d'attentats commis au préjudice de la » foi, nous vous enjoignons de les corriger suivant l'ordre » du légat, et de les faire réparer par les consuls de Tou» louse et vos autres sujets, suivant le pouvoir qui vous » en a été donné ; de ne pas différer davantage votre départ » pour le prochain voyage d'outre-mer avec les mêmes » bourgeois et chevaliers,...
Página 54 - Narbonne au commencement de 4244 , vous enjoindrez aux hérétiques ou à leurs fauteurs, qui , étant venus s'accuser de leur propre bouche , n'ont pas été mis en prison , de porter des croix jaunes sur leurs habits, de se présenter tous les dimanches à leur curé pendant la messe , entre...
Página 227 - ... lois à ses gages, et trois bibliothèques : la première de droit civil, la seconde de droit canon, la troisième de théologie. Il légua de quoi habiller mille pauvres et marier plusieurs filles, et il fit des legs pour cent vingt mille livres tournois. Il institua enfin pour ses héritiers les églises, les monastères, et les pauvres de son diocèse et de la province de Narbonne... Son argenterie, qui fut vendue après sa mort, monta à plus de mille marcs ». Et c'était bien de son diocèse...
Página 77 - Il confirmait dans son testament les privilèges et coutumes dont jouissaient les barons, chevaliers et autres vassaux, les églises , les villes , les châteaux et les villages de ses domaines , avec défense de leur causer aucun préjudice touchant les tailles et autres impositions qu'ils lui avaient accordées, non par devoir, mais de leur propre volonté.
Página 96 - ... des denrées hors du pays, le sénéchal assemblera alors un conseil non suspect, auquel se trouveront quelques-uns des prélats, des barons, des chevaliers et des habitants des bonnes villes, de l'avis desquels le sénéchal fera cette défense ; et quand elle aura été faite il ne pourra la révoquer sans un conseil semblable.
Página 94 - ... indulgence. Les sommes léguées étaient en général minimes ; elles variaient de 40 à 100 sous , mais les legs étaient nombreux*. En 1253, Alfonse annonça qu'il retournerait en Orient. A cette nouvelle, le pape Innocent IV, voulant lui donner les moyens de mettre ce projet à exécution, lui accorda : 1° trois mille marcs d'argent sur les restitutions des usures et des biens mal acquis qui seraient faites dans le royaume de France, les comtés de Poitou, de Provence, de Toulouse et la...
Página 201 - Pierre ar» chidiacre de Saintes, Thibaud doyen de Bayeux, et Pierre » doyen de Saint-Martin de Tours, pour s'y trouver en » personne dans l'octave de Pâques, afin d'y entendre et » d'y juger suivant le droit et l'équité les demandes et les » requêtes des susdits sujets pour lesquelles ils avaient
Página 54 - ... et , tous les premiers dimanches du mois , ils visiteront , en se fouettant à coups de verges , toutes les maisons de la ville où ils ont fréquenté les hérétiques. On construira des; prisons pour y renfermer à perpétuité ceux qui se sont convertis ( après avoir été arrêtés). Comme il ya des villes où le nombre de ceux qui doivent être renfermés dans une prison...

Información bibliográfica