Imágenes de página
PDF
ePub
[ocr errors]

,

Dict. de la Phil., 309,
339. Art. unitaire
344.-Son Opinion sur
l'auteur du Systême de
la Nature, 365. - Son
Assertion sur les ouvr.
phil. du baron d'Hol-
bach, 374.-Anecdote
sur Diderot, 366.-Edit.
du Milit. Phil., 350.
Naigeon (M.), frère du pré-
cédent, 356.
Necker le père, 332.
Necker le fils, V. Meister.
Nécrologe, 369.

Patrat (M.). Le fou rai-
sonnable, 275.
Patte (M.), 351.
Patu, 342.
Pechméja.Lettre, 281,361.
Pecquet, 352. V. Vieux-
Maison.
Peltier (M.), 400.
Percy (le Révérend), 347.
Pergolèze, 79.
Pernety (Ant. - Joseph).
Edit. des Ambassades
de Vertot, 328.-Trad.
de Swedenborg, 350.
Petit-Pierre (M.) 357.

Neukirch. Son éloge, 30 Peyrou (du ), 351.

et suiv.

Niceron, 371.

Nonnotte, 326.

[blocks in formation]

Pfeffel, 369.

Pfintzing (Melchior),
Theuerdanck, 28.

Philbert, 360.

Pichon (l'abbe'), 335.
Picquet (Charles), 327.
Pidanzat de Mairobert,
384.
Pierre, 80.
Pigalle, 80.
Pinault, 320.
Piron, 362.
Pla (MM.), 87.
Plan de l'Apocal., 377.
Poinsinet de Sivry, 363.
Poirier (dom), 336.
Pombal (le marquis de ),

320.

[blocks in formation]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Renfner (Henri), 389.
Rémond dit le Grec, 386.
Remond de St.-Sauveur,

321.
Renou, 317.
Renouard, 286.
Renout, 317.
Requier, 335.
Restaut (P.), 306.
Rhulière (de). Impromp-
tu, 292.
Riccoboni ( madame ),

318.
Richard (Jérôme), 358.
Richard de Saint - Non
(Claude), 358.
Richer ( Adrien ); 319.
Richer ( M.), 87.
Ridley (Jacques), 398.
Rieu (Henri), 391.
Robinet (M. J. Trad. des
Contes., 398.-Edit. des
Lettres de Volt. 333.
Roche (de La)389.
Rochemore (de), 329.
Rollenhagen, Froschmaus-
ler, 24.
Romet, 336.
Rondet, 377.
Rouillé d'Orfeuil, 373.
Rousseau (J.-J.). Ex-
trait, 319. Ses Para-
doxes, 266. Ses œu-
vres posthumes, 269.—
Romances, 379.
Rousselot de Surgy (M.),
Rua, 369.

---

-

Rudel (Godefroi), 16.
Ruhnkenius, 348.
Rutlege, 389.

quelque surprise, que Grimm, avant d'expédier à ses augustes correspondans les lettres dans lesquelles il leur rendait compte de notre littérature, en faisait faire quelques copies en faveur des particuliers assez riches ou assez curieux pour lui payer un abonnement de trois cents francs. Cela explique assez bien, selon moi, la facilité avec laquelle on a pu réunir, en peu de temps et au gré de l'empressement du public, de quoi composer seize volumes de ces lettres. J'ai sous les yeux la copie d'une partie de ce journal, que n'ont point eue les éditeurs. En effet, on remarque une lacune de cinq mois dans l'année 1781. Ma copie donne trois de ces mois, savoir: août, novembre et décembre, et en outre un article non daté. On y trouve des morceaux qui ne paraîtront pas inférieurs à ceux qui sont connus.

« AnteriorContinuar »