Insurrection de Naples en 1647, Volumen 2

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 313 - On reconnaîtra cette vérité dans toutes les histoires antiques et modernes , et l'on trouvera que dans les entreprises de cette sorte , celles que la valeur et la fortune ont commencées avec autant de bruit que d'éclat, ont échoué, si la prudence n'ya mis la dernière main. Les révolutions de...
Página 316 - ... plutôt rechercher la jonction que la ruine. Je ne sais pas si elle les eût écoutés dans cette occasion ; mais chacun sait qu'elle avoit assez de motifs de se plaindre des Espagnols, qui ne la...
Página 318 - ... vouloient le changement de maître , les autres la réformation et non le changement de l'Etat, et la plus grande partie le libertinage, sous couleur de la liberté. Par ces réflexions, on peut juger que la prudence n'eut point de part en ce dessein, qui fit tant de bruit dans l'Europe, et qui n'ayant été formé et conduit que par une fortune aveugle, et par une valeur qui tenoit de la furenr plus que de la raison, échoua malheureusement, n'étant pas soutenu par la prudence.
Página 315 - ... de secouer unanimement le joug du Roi Catholique. On la vit du côté d'un Peuple divisé par cent factions, trahi par plusieurs de ses chefs , sans ordre , sans pain , sans argent, sans munitions et sans assistance, lequel, pourtant, avec tous ces désavantages, ne laissa pas de résister à l'un des plus grands Rois du monde, durant l'espace de neuf mois.
Página 314 - Etat, ce fut sans doute celui de Naples, puisqu'elle sembla n'épargner rien pour rompre le joug de ce peuple, et pour le mettre en liberté. On la vit, dès l'origine de ces troubles, marcher à la tête d'une foule de petits gueux...
Página 325 - ... et par soi-même, il perdit un royaume; mais que ses fautes toutefois sont en quelque sorte excusables, puisque l'éclat d'une couronne a bien ébloui d'autres Princes qui en...
Página 313 - ... finisse dans le chapitre précédent, je crois que celui-ci ne sera pas le plus inutile de mon ouvrage, et qu'en examinant ici la conduite de ceux qui ont paru sur...
Página 318 - ... et de tout son cœur et. de tout son pouvoir. après l'armée navale, qui faisoit toute l'espérance et toute la consolation de ce pauvre peuple, affligé et accablé de cent misères; mais son aspect, au lieu d'apporter le soulagement désiré depuis tant de mois, ne servit qu'à donner de ridicules ombrages, » Ce fut alors que l'inconstance populaire lit voir un de ses plus étranges cflcts.
Página 300 - M. como virey, lugarteniente y capitan general de este reino, sin reserva ninguna, para declaracion de lo cual mandamos dar la presente firmada de nuestra mano, sellada con el sello de nuestras armas y refrendada de nuestro infrascrito secretario. — En Ñapoles a 16 de octubre de 1647.
Página 321 - L'amour qu'il avoit pour la gloire du duc, et la confiance qu'il avoit en son amitié, furent cause de ces deux fautes; c,1 quoique T.

Información bibliográfica