Imágenes de página
PDF
[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

Caractère du génie de Gœthe; son objectivité. — 1. La jeunesse.
Éducation de Gœthe; Leipzig; les leçons d'OEser. Strasbourg ;
rapports avec Herder. Gœtz de Berlichingen, Werther et Faust,
comparés aux autres productions de la période Sturm-und-
Drang. Egmont. Prométhée. — 2. La maturité. Gœthe à Wei-
mar. Voyage en Italie. Iphigénie en Tauride. L'idéal antique.
Acheminement vers le symbolisme. Wilhelm Meister; le rôle
' de l'artiste dans la société. Ouvrages sur la Révolution ;
Hermann et Dorothée. 3. La vieillesse. Études variées; les
Affinités électives ; le Divan oriental-occidental. Curiosité,
impartialité et largeur d'esprit; l'idée d'une littérature uni-

SEPTIÈME PÉRIODE
LE R OMAN TIS1MIE

DEPUIs LA FIN DU DIx-HUITIÈME sIÈCLE JUsQU'A LA RÉvoLUTIoN DE 1848

PREMIERE SECTION
L' ÉcoLE RoMANTIQUE PRoPREMENT DITE

CHAP. III. — Doctrines romantiques.
Règne de l'Idée absolue ; la poésie indéterminée. — Divers sens
du mot romantisme. Culte du moyen âge. Etude comparée des

[ocr errors]
[ocr errors]

CHAP. VI. – Novalis.

Rapport entre la vie et les écrits de Novalis. Influence de Goethe,

de Tieck et de Fichte sur son développement. — La doctrine

de l'idéalisme magique. Les llymnes à la Nuit. Le roman de

Henri d'Ofterdingen, — La place de Novalis dans le roman-

tisme......

........

Caap. VII. - Schleiermacher.
Éducation de Schleiermacher. Sa crise religieuse. — Les Dis-

cours sur la religion et les Monologues. - La religion indivi.
duelle. – Caractère de Schleiermacher....................

[ocr errors][ocr errors]

Chap. VIII. -- Le second groupe romantique.
L'école romantique partagée en petits groupes. – 1. Clément

Brentano et Achim d'Arnim. Trait distinctif du groupe de
Heidelberg. Collaboration de Brentano et d'Arnim au Cor
merveilleur. Leurs romans et leurs drames. Bettina; ses
rapports avec la chanoinesse de Günderode et avec la mère
de Gæthe. La Correspondance de Gæthe avec une enfant.
Gerres et son symbolisme mystique. - 2. Chamisso et Varn.
hagen. Continuation du romantisme à Berlin. L'éducation
littéraire de Chamisso; désaccord intime de sa nature; l'His-

toire de Pierre Schlemihl. La Motte Fouqué ; ses drames
héroïques et ses romans chevaleresques. — 3. Ernest Schulze
sous l'influence de Wieland et de Novalis; son poème de la
Rose enchantée. ............................................ 617

DEUXIEME SECTION
LES ÉcoLEs cONTEMPORAINES DU ROMANTISME

CHAP. II. - L'école souabe.

La Souabe; le pays et les habitants. Caractère de l'école souabe.
- 1. Uhland ; ses études sur la poésie populaire; ses lieds
et ses ballades; ses drames; son rôle politique. — 2.Justinus
Kerner; son éducation ; son mysticisme; ses poésies. —

« AnteriorContinuar »