Insurrection de Naples en 1647, ouvrage tr. et précédé d'une intr. par L. d'Hervey de Saint-Denys

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 306 - ... electos, que os tengan, traten y respeten por nuestro vicario general y gobernador de las armas del referido ejército ; ejecuten y cumplan vuestras ordenes por escrito y de palabra, como si de nos emanasen, y para lo referido, anejo y dependiente, os concedemos y damos la autoridad que tenemos deS. M. como virey, lugarteniente y capitan general de este reino, sin reserva ninguna, para declaracion de lo cual mandamos dar la presente firmada de nuestra mano, sellada con el sello de nuestras armas...
Página 319 - On reconnoistra cette vérité dans toutes les Histoires antiques et modernes, et l'on trouvera que dans les entreprises de cette sorte, celles que la valeur et la fortune ont commencées avec autant de bruit que d'éclat ont échoué si la prudence n'ya mis la dernière main. Les Révolutions de Naples nous le font voir bien clairement, et il ne sera pas difficile de le juger si l'on fait quelques réflexions sur la naissance de ces troubles et sur leur fin.
Página 322 - ... plutôt rechercher la jonction que la ruine. Je ne sais pas si elle les eût écoutés dans cette occasion ; mais chacun sait qu'elle avoit assez de motifs de se plaindre des Espagnols, qui ne la...
Página 322 - Le premier qu'ils firent paraître dans le commencement des troubles fut la simple abolition de la gabelle des fruits; de celle des fruits , ils passèrent à celle de tous les impôts faits depuis l'empereur Charles-Quint.
Página 325 - San-Elmo , lequel , étant entre les mains du peuple , eût forcé les Espagnols de tenir tous les traités faits avec eux. « Le prince de Massa périt pour avoir eu deux objets divers à la fois : il ne manqua pas de fortune, il ne manqua pas de valeur ; mais il manqua de prudence quand il crut pouvoir servir sans danger deux partis contraires. Aussi sa mauvaise conduite lui fit voir bientôt son erreur; et son exemple fit juger qu'un hermaphrodite d'Etat ne sanroit être de durée.
Página 324 - ... vouloient le changement de maître , les autres la réformation et non le changement de l'Etat, et la plus grande partie le libertinage, sous couleur de la liberté. Par ces réflexions, on peut juger que la prudence n'eut point de part en ce dessein, qui fit tant de bruit dans l'Europe, et qui n'ayant été formé et conduit que par une fortune aveugle, et par une valeur qui tenoit de la furenr plus que de la raison, échoua malheureusement, n'étant pas soutenu par la prudence.
Página 321 - Quoy qu'elle n'y parût pas de la manière qu'on la vit autrefois avec les Phalanges Grecques et dans les Légions Romaines, et comme on la voit encore en ce siècle...
Página 320 - Etat, ce fut sans doute celui de Naples, puisqu'elle sembla n'épargner rien pour rompre le joug de ce peuple, et pour le mettre en liberté. On la vit, dès l'origine de ces troubles, marcher à la...
Página 319 - ... finisse dans le chapitre précédent, je crois que celui-ci ne sera pas le plus inutile de mon ouvrage, et qu'en examinant ici la conduite de ceux qui ont paru sur...

Información bibliográfica