Imágenes de página
PDF
ePub

BULLETIN

DU

Bouquiniste

Paraissant le 1er et le 15 de chaque mois.

[blocks in formation]

Les abonnements au Bulletin du Bouquiniste partant du 1er janvier et
étant toujours pour une année entière, MM. les abonnés sont priés de renou-
veler, s'ils ne veulent point éprouver d'interruption dans l'envoi des
livraisons.

Le prix se paye d'avance en envoyant soit un mandat sur la poste, soit
des timbres - poste de 10 ou 20 centimes, adressés à M. Aug. Aubry,
directeur du Bulletin.

[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

CHEZ AUG. AUBRY, LIBRAIRE, RUE DAUPHINE, 16
Et chez les principaux libraires de la France et de l'Étranger.

1868

AVIS. Nous prions instamment les abonnés au
Bulletin de nous adresser les rectifications de
noms et d'adresses pour l'impression des bandes
d'envoi (1868).

EN DISTRIBUTION :

CATALOGUE de la bibliothèque de feu M.LAFFON DE LADÉBAT ancien maître des requêtes au conseil d'Etat, chevalier de la Légion d'honneur.

Vente, rue des Bons-Enfants, 28. Les 13, 14 et 15 janvier, 7 heures du soir.

Ce catalogue de 370 numéros, se compose de Classiques grecs et latins (bonnes éditions). Saints Pères, Théologiens, etc.- Série d'ouvrages sur le protestantisme. - Droit naturel et droit civil. - Philosophie, Morale, Politique et Economie politique,Administration, Finances.Beaux-Arts. Conteurs et Romanciers.-Euvres de Voltaire, Rousseau, Mirabeau, Laharpe, Rollin, Châteaubriand, Cas. Delavigne, etc. -Géographie, Voyages.-Histoire ancienne et romaine-Histoire de France et des Colonies françaises. — Ouvrages anglais et italiens. Mélanges, Journaux, etc.

M GUÉLON-DUBREUIL, commissaire-priseur; A. AUBRY, libraireexpert.

EN PRÉPARATION :

CATALOGUE des livres composant la bibliothèque de: feu M. ZOPPI. Bons ouvrages anciens de Littérature et d'Histoire, Estampes et Portraits. Vente vers le 20 janvier.

M GUÉLON-DUBREUIL, commissaire-priseur, AUG. AUBRY, libraireexpert.

CATALOGUE de la belle et nombreuse bibliothèque de feu M. le docteur E. FOLLIN, professeur à la Faculté de médecine, chevalier de la Légion d'honneur.

M Alph. PERROT, commissaire-priseur, assisté de M. AUG. AUBRY, libraire.

CATALOGUE de la bibliothèque de feu M. G..., se composant de livres et brochures sur l'archéologie, principalement sur le département de Seine-et-Marne.

Mc DELBERGUE-CORMONT, commissaire-priseur, assisté de M.A. AUBRY libraire,

EN DISTRIBUTION :

Troisième Supplément au Bulletin du Bouquiniste. CATALOGUE DE LIVRES EN VENTE AUX PRIX MARQUÉS Ouvrages divers anciens et modernes, (1325 numéros.):

MM. les amateurs et libraires qui ne l'auraient pas reçu sont priés d'en faire la emande, il leur sera envoyé franco.

VARIÉTÉS BIBLIOGRAPHIQUES

GRENOBLO MALHEROU

Par BLANC DIT LA GOUTTE, dessins de Rahoult, gravures de Dardelet, Grenoble, in-4° de 135 pages. Deux cents gravures dans le texte. Prix.

Grenoblo Malherou n'est pas une nouveauté

40 »

cela date déjà de 1864. On en a parlé beaucoup, et cependant on n'en parlera jamais assez, que ce soit avant, pendant ou après les étrennes.

Non pas que le livre ait besoin d'être vendu ! c'est fait depuis longtemps. Le mot: Epuisé ce mot si cher aux éditeurs - a fait monter chaque exemplaire de trente francs à quarante.-Non, la raison commerciale est complétement étrangère au regain de célébrité que je revendique ici pour ce Grenoblo. C'est au point de vue de l'art seul que j'embouche ma trompette.

Jamais, en effet, l'art n'eut une part plus sérieuse et plus belle à un livre illustré, gravé et tiré, en province, à deux cents lieues, comme on grave et comme on illustre rarement à Paris. Il a fallu pour cela l'accord parfait - chose non moins rare - d'un dessinateur et d'un graveur, habiles tous deux, ayant tous deux à un degré exquis le sentiment de leur mission. MM. Rahoult et Dardelet ont eu un jour l'idée de léguer à la postérité tous les vieux monuments de Grenoble réunis en un seul album. Mais à cet album il fallait un prétexte; ils l'ont trouvé dans un vieux poème en patois du pays : Grenoblo Malherou.

--

[ocr errors]

Grenoblo Malherou · on s'en doute sans être ferré sur le dialecte dauphinois, c'est Grenoble malheureux, Grenoble incendié, foudroyé et noyé tour à tour. Cette série de sinistres date, je crois, de l'an 1733. Elle excita la muse d'un épicier du cru, un nommé Blanc La Goutte, qui composa pour la circonstance un poëme plein

de cette naïve et malicieuse bonhommie qui caractérise plus d'un de nos poèmes patois. C'est l'inondation qui défraye le plus la verve du poëte; c'est aussi elle qui favorise le plus ses illustrateurs. L'eau qui monte leur fournit un prétexte admirable pour nous faire visiter tout le Grenoble pittoresque. Il n'est pas un coin qui leur échappe dans ce voyage de circumnavigation d'un nouveau genre.

Que de points de vue chers aux Dauphinois! beautés de la plaine et de la montagne, monuments religieux ou civils, hôtels aristocratiques ou pauvres logis, ruelles tortueuses, montées pittoresques, quais, cloitres, chœurs, nefs, clochers, tours et tourelles, halles, voûtes sombres, escaliers sans fin, balustres trapus, portes et portails, fontaines, sculptures, enseignes mêmes, tout y passe. Chaque détail est rendu avec l'intuition de l'archéologue et, en même temps, avec un profond sentiment de l'effet. Partout il y a de l'air, de la lumière; les personnages, qui sont bien du xvn siècle, sont groupés avec bonheur. Nul mieux que M. Rahoult ne sait accouder des curieux aux fenêtres et assembler des commères au coin d'une rue; ses femmes sont jolies quand il le faut, ses troupiers ont bonne tournure, ses scènes d'intérieur sont parfaites.

Faire l'éloge de M. Raboult, c'est faire celui de M. Dardelet; car le meilleur dessin ne peut se passer d'une excellente gravure. Quant à la typographie, je crois l'avoir déjà dit, à part quelques tirages un peu trop noirs, notre illustre Claye n'eût pas mieux fait que la maison Baratier.

Grenoblo Malherou a figuré parmi les produits de notre dernière grande Exposition. Je ne sais s'il a eu part aux encouragements qui ont récompensé l'art en province; mais, à défaut des suffrages du jury qu'il méritait, il a rallié tous les autres, même ceux des voleurs. L'exemplaire exposé n'a pas été retrouvé dans la vitrine. Il ne lui manquait plus que cette dernière preuve d'admiration.

LORÉDAN LARCHEY.

« AnteriorContinuar »