Cours de littèrature française: tableau de la littèrature du moyen age en France, en Italie, en Espagne et en Angleterre, Volumen 2

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 264 - Il tient beaucoup à cette idée de libre octroi de l'impôt. Il assure que Mahomet II , à sa mort, « se fit conscience d'une taxe qu'il avoit mise nouvellement sur ses sujets. » Et il ajoute : Or, regardez que doit faire un prince chrétien, qui n'a authorité fondée en raison de rien imposer, sans le congé et permission de son peuple. Voilà ce qu'écrivait ce confident , cet historien , ce panégyriste de Louis XI , cet homme qui a servi Louis XI dans quelques négociations à demi scélérates....
Página 204 - Le temps a laissié son manteau De vent, de froidure et de pluye, Et s'est vestu de brouderie, De soleil luyant, cler et beau.
Página 26 - Voi ch'ascoltate in rime sparse il suono di quei sospiri ond'io nudriva '1 core in sul mio primo giovenile errore, quand'era in parte altr'uom da quel ch'i' sono, del vario stile in ch'io piango e ragiono fra le vane speranze e '1 van dolore, ove sia chi per prova intenda amore, spero trovar pietà, non che perdono. Ma ben veggio or...
Página 247 - Mais où sont les neiges d'antan ! La royne Blanche comme ung lys, Qui chantoit à voix de sereine, Berthe au grand pied, Bietris, Allys ; Harembourges, qui tint le Mayne, Et Jehanne, la bonne Lorraine, Qu'Anglois bruslèrent à Rouen; Où sont-ils, Vierge souveraine ?... Mais où sont les neiges d'antan...
Página 344 - ... avait arrêté dans ses desseins, il fit retentir ton nom dans toute la terre. Il te donna les Indes, qui sont une si riche partie du monde; tu les distribuas à qui il te plut, et il te donna pouvoir pour cela...
Página 144 - Ha, gentil sire, depuis que je repassai la mer en grand péril, si comme vous savez, je ne vous ai rien requis ni demandé : or vous...
Página 145 - Ha, dame, j'aimasse trop mieux que vous fussiez autre part que cy. Vous me priez si acertes que je ne le vous ose esconduire (refuser); et combien que je le fasse enuis (avec peine) , tenez, je les vous donne , si en faites votre plaisir.
Página 26 - Quand' era in parte altr' uom da quel ch' i' sono : Del variostile, in ch' io piango, e ragiono, » Fra le vane speranze, e '1 van dolore, Ove sia chi per prova intenda amore, Spero trovar pietà, non che perdono.
Página 205 - Que je souloye ou dit païs trouver. • Si commençay de cueur à souspirer, Combien certes que grant bien me faisoit De veoir France, que mon cueur amer doit.
Página 40 - Villani ne néglige rien de ce qui sert à la vérité. Il a, par avance, plusieurs caractères des historiens modernes; il explique les faits; il rend compte des causes et des moyens. Ce n'est pas qu'il ne s'anime parfois, et ne décrive avec force ce qu'il a vu; mais alors même il conserve son exactitude et sa précision d'homme d'État. La naïveté, la candeur de dietion qui se mêlent à cette fermeté de bon sens, lui donnent, sans génie, une sorte d'originalité.

Información bibliográfica