Imágenes de página
PDF
ePub

lite, ou Projet d'une confédération
universelle et perpétuelle entre
tous les hommes (par A. P. Agri-
cola BATAIN, ex-secrétaire de l'ad-
ministration de l'Opéra). Cosmo-
polis (Paris), an x11 (1802), in-8.
13720. Palais (le) de la Fortune, où
les curieux trouveront la réponse
agréable des demandes les plus di-
vertissantes, pour se réjouir dans
les compagnies; ensemble l'expli-
cation des songes et visions noc-
turnes, avec un Traité de physio-
nomie recueilli des plus graves
auteurs (par WULSON DE LA CO-
LOMBIERE). Paris, Loyson, 1671;
Lyon, La Roche, 1672, in-12.
13721. Palais (le) de Scaurus, ou
Description d'une maison romaine;
fragmens d'un
fait à Rome
Voyage
vers la fin de la république, par
Mérovic, prince des Suèves (com-
posé par M. MAZOIS, architecte).
Paris, F. Didot, 1819, in-8; se-
conde édition, Paris, Treuttel et
Wurtz, 1822, in-4 et in-8.

13722. Palais (le) des Curieux de
la Fortune et de l'Amour, où les
curieux trouveront la réponse
agréable des demandes les plus
divertissantes pour se réjouir dans
les compagnies; avec l'explication
des songes et visions nocturnes,
un traité de physionomie; le tout
traduit par W. D. L. C. (WULSON
DF LA COLOMBIERE). Paris, Qui-
et, 1688, in-12.

et

13773. Palais. (le) des curieux, où l'algèbre et le sort donnent la décision des questions les plus douteuses; et où les songes et les visions nocturnes sont expliquées selon la doctrine des anciens; par le S. W. D. L. C. (WULSON DE LA COLOMBIERE). Paris, 1646, 1662,

in-8; Troyes, Nicolas Oudot, sans date, in-8.

Ce n° ainsi que les nos 13720 et 13722, sont le même ouvrage, qui a eu encore d'autres éditions. L'auteur ne s'étant pas fait connaître, chaque libraire a cru pouvoir en changer le titre à son gré. 13724. Palais (le) des heures, ou les Quatre points du jour, poëme (par le cardinal DE BERNIS). Rome (Amsterdam) 1761, in-12. V. T. 13725. Palais (le) du silence, conte philosophique avec une dissertation historique et critique sur l'établissement des colonies de la Grèce, dans l'Asie-Mineure; traduit du grec de CADMUS de Milet, en françois (ou plutôt composé par le chevalier D'ARCQ). Amsterdam (Paris) 1744, 2 vol. in-12,

13726. Palais, Maisons et autres Édifices modernes dessinés à Rome (pár MM. PERCIER, FONTAINE et BERNIER). Paris, Ducamp, an vi1798, in-fol.

13727. Palmira, par Mme Armande
R**. (ROLAND). Paris, Maradan,
1801, 4 vol. in-12.

13728. Paméla, comédie en prose;
par Charles GOLDONI, avocat véni-
tien; représentée à Mantoue en
1750; traduite en françois par
B. D. V. (DE BONNEL DU VALGUIER).
Paris. 1759, in-8.

D.

Voyez une élégante imitation en vers de cette pièce, sous ce titre : Paméla, ou la vertu récompensée, comédie en cinq actes, par M. le comte François-de-Neufchâteau. Senlis, imprimerie de Tremblay, 1823, in-12. 13729. Paméla, ou la Vertu récom

pensée, traduite de l'anglois de RICHARDSON (par l'abbé PRÉVOST). Londres (Paris), 1742, 4 vol in-12. 13730. Panaches (les) ou les Coiffures à la mode (par J. H. MARCHAND). 1769, in-12. V. T.

13731. Pandectes (les) françaises, ou Recueil complet de toutes les lois en vigueur; par J. B. D. et P. N. R. C. (J.-B. DE LA-PORTE et P. N. RIFFE CAUBRAY). Paris, Perlet, 1803-1806, 15 vol. in-8.

Les noms se trouvent aux derniers volum. 13732. Panégyrique de Henri-leGrand, ou Éloge historique de Henri iv, avec des notes (par BACON, ancien professeur). Londres et Paris, d'Houry, 1769, in-12.

13733. Panégyrique de Jacques Matthieu Reinhart, maître cordonnier, prononcé dans la ville de l'Imagination par P. MORTIER, diacre de la cathédrale (par FRÉDÉRIC II, de Prusse). 1759. Avignon (Paris) 1760, in-12..

roi

roi

OEuvres posthumes de Frédéric II, de Prusse, Berlin, 1788, in-8, tome 12, page 324.

13734. Panégyrique de l'École des

Femmes, ou Conversation comique sur les œuvres de M. de Molière (par DE NONANTES). Paris, de Sercy, 1664, in-12. 13735. Panégyrique de l'Hénoticon, ou l'Édit de Henri III, roi de France et de Pologne, sur la réunion de ses sujets à l'Église catholique et romaine, avec une som→ maire exposition d'icelui, etc. (par Honoré DU LAURENS). 1588, in-8. 13736. Panégyrique de l'Ignorance,

in-12.

Voyez les Anonymes latins, aux mots: Agnoia amplissimæ, etc.... 13737. Panégyrique de Louis xv. (par VOLTAIRE.) 1748, in-12, 44p.

Voltaire, édition de Beaumarchais, in-8, t. 47.

13738. Panégyrique de M. Cochin, avocat au parlement de Paris, dédié à la postérité (par DUCHATEAU,

[blocks in formation]

13740. Panégyrique de St. Louis, roi de France (par VOLTAIRE). Amsterdam et Paris, Didot, 1759, in-12.

Voltaire, édit. de Beaumarchais, t. 48, p. 419.

13741. Panégyrique de Trajan, par PLINE second, de la traduction de l'abbé ESPRIT. Paris, P. le Petit, 1677, in-12.

On croit que cette traduction est de Jacques Esprit, de l'acad. Franç., quoique imprimée sous le nom de son frère. Ñlceron, t. 15, p. 216.

13742. Panégyrique du Saint-Sacrement (en prose), tiré des vers italiens de GUARINI, avec une paraphrase du Pange Lingua, et un autre de l'Exaudiat (par GARNIER). Paris, 1629, in-12.

13743. Panégyrique, ou Oraison de

louange au roi Charles VIIII (par LOYS LE CARON). Paris, Robert Estienne, 1566, in-8.

13744. Panégyrique pour le duc de Beaufort, pair de France, adressé à M. de Palleteau, par L. S. D. B. (Le S. DE BONAIR, Henri STUART). Paris, 1649, in-4.

Le Long. T. 2, n. 22786. 13745. Panégyriques des Saints, et Oraisons funèbres, par le P. DE LA RUE, jésuite (publiés parle P. BRETONNEAU). Paris, Gissey, 1740, 3 vol. in-12. 13746. Panégyriques des Saints, par l'auteur de l'Ame élevée à Dieu

J.

(l'Abbé BAUDRAN). Lyon, Périsse, 1786, in-12.

13747. Panégyriques des Saints, prononcés par le P. DE LA ROCHE, prêtre de l'Oratoire (publiés par les soins du P. DESMOLETS). Paris, Morcau, 1723, 2 vol. in-12. 13748. Panorama de Paris et de ses environs, ou Paris vu dans son ensemble et dans ses détails (par J. BRAYER). Paris, C. A. Bailleul, an XIII-1805, 2 vol. iμ-12. 13749. Panthéon littéraire (par DuCRAY-DUMINIL). Paris, 1789, in-12. Seconde année, 1790, in-12. 13750. Panthéon, ou Temple des oracles divertissans, dans lequel chacun peut apprendre ce qui lui doit arriver de bonheur ou de malheur, en vers; par C. D*** (le chevalier D'HERVÉ), commandeur de Valcanville. Paris, Besongne, 1654, in-8.

13751. Pantin et Pantine (par LaffiCHARD. Paris (1747), Amsterdam, 1750, in-12, dans le 6o vol. de la Bibliothèque choisie et amusante.

Même ouvrage que le n° 674. 13752. Panurge, ballet comique en trois actes, par Fr. PARFAIT; et M*** (MOREL) dénoncé au public comme le plus grand plagiaire, avec des notes et des preuves matérielles de ses plagiats (par MouTONNET-CLAIRFONS). Paris, Dabin, an XI-1803, in-8.

13753. Papa Brick, ou Qu'est-ce que

la mort? (par C. A. R. SEWRIN). Paris, an 9 (1801), 2 vol. in-12. V. T.

13754. Pape (du) et des Jésuites (par M. TABARAUD). Paris, Egron, 1814, in-8. -Le même ouvrage, ou Exposé de quelques événemens

[ocr errors]

du pontificat de Pie vii, de la con→ duite des jésuites, depuis leur introduction en France jusqu'à leur expulsion, des causes de leur suppression, et de celles qui s'opposent à leur rétablissement. Seconde édition, revue, corrigée, et considérablement augmentée, Paris, Égron, 1815, in-8.

13755. Pape (du), par l'auteur des Considérations sur la France (le comte Jos. DE MAISTRE). Lyon, 1819, 2 vol. in-8. Nouv. édit., augmentée. Paris, 1821, 2 vol. in-8.

On a du même auteur: de l'Église gallicane dans ses rapports avec le souverain pontife, pour servir de suite à l'ouvrage intitulé: Du Pape, etc., in-8.

C'est une philippique contre Bossuet, Fleury, et autres défenseurs de nos libertés.

13756. Papesse (la) Jeanne, poëme en dix chants (par BORDE). 1777, in-8. La Haye, 1778, in-8. 13757. Papillon (le), ou Lettres pa-risiennes (par DE MOUHY). La Haye, 1746, 4 vol. in-12. V. T. 13758. Papisme (le) démasqué, etc. (par DE SOULIGNÉ). Londres, 1698, in-12.

>

13759. Paquet (le) de mouchoirs ; monologue en vaudevilles et en prose; dédié au beau sexe : enrichi de cent trois notes très-curieuses dont on a jugé à propos de laisser quatre-vingt-dix-neuf en blanc, pour la commodité du lecteur et la propreté des marges (attribué à VADE). Calcéopolis (Paris) 1755, in-12.

13760. Paraboles, ou Fables et autres narrations d'un citoyen de la république chrétienne du dix-huitième siècle (Bonaventure GIRAUDEAU, jésuite). Mises en vers par César DE MISSY; Londres, 1769, 1770, 1776, in-8.

13761. Paradis (le) de l'ame chrétienne, contenant divers exercices de piété, traduit du latin de HORSTIUS (par Nicolas FONTAINE). Nouvelle édition, revue et publiée (par l'abbé JAUFFRET ). Paris Leclère, 1802, 2 vol. petit, in-12.

Fontaine avait fait paraître sa traduction sous le voile de l'anonyme, en 1685, et avec le titre de Heures chrétiennes. Elle avait été déja réimprimée en 1715 et en 1776.

13762. Paradis (le) des hommes illustres, etc. (par M. Hu). Paris, Hocquet, 1814, in-8.

Cet ouvrage devait avoir 32 vol. Il n'en a paru que 4, savoir : les t. 1, 2, 5 et 7. 13763. Paradis (le) perdu de MILTON, poëme héroïque; traduit de l'anglois (par DUPRÉ de Saint-Maur), avec les remarques de M. ADDISSON (Suivi du Paradis reconquis du même auteur, traduit le P. MAREUIL, jésuite, et des Lettres critiques sur le Paradis perdu, par le P. ROUTH, jésuite). Paris, Desaint et Saillant, 1755, 3 vol. Knapen, 1765, 4 vol. petit in-12.

par

[ocr errors]
[blocks in formation]

13765. Paradis (le) perdu, poëme par MILTON, en anglais et en français (de la traduction de RACINE fils), avec douze estampes. Paris, Defer-de-Maisonneuve, 1792 > 2 vol. in--4. 13766. Paradis (le), poëme du DANTE, traduit de l'italien; précédé d'une introduction et de la vie du poète; suivi de notes explicatives pour chaque chant et d'un catalogue de quatre-vingts éditions de la divine comédie de l'auteur; par un membre de la société Colombaire de Florence (M. ArTAUD). Paris, Treuttel et Wurtz, 1811, in-8.

13767. Paradis (le) reconquis, traduit de l'anglois de MILTON (par le P. DE MAREUIL, jésuite). Paris, Caillau, 1730, in-12.

Voyez le n° 13763.

13768. Paradis (le) terrestre, poëme imité de MILTON, par madame D. B*** (DU BOCAGE). Londres, 1748, in-8.

13769. Paradoxe ancien et véritable,

touchant la manducation et breuvage du corps et du sang de N. S. J. G. (par Jean BOUDROT DE LA BUISSONNIÈRE), pour réponse à un livret intitulé: Nouveaux paradoxes enseignés par les ministres d'Alençon, etc. Saumur, Cl. Girard, 1626, in-8.

13770. Paradoxe et facécieuses fan

taisies de BRUSCAMBILLE (DESLAURIERS). Rouen, Caillove, 1620, in-12.

13771. Paradoxe suivi de quelques observations sur l'église de SaintNicolas, près de Bourg en Bresse, (par Cl. Fr. BLONDEAU DE CHARNAGE). 1749, in-12. V. T.

13772. Paradoxe sur l'incertitude,

vanité et abus des sciences, traduits en françois du latin de HenriCorneille AGRIPPA (par Louis DE MAYERNE-TURQUET). Paris, 1582, in-8; 1603, in-12.

On lit le nom du traducteur sur l'édition de 1630.

13773. Paradoxes : ce sont propos contre la commune opinion, dé

battus en forme de déclamations forenses. Paris, Charles Estienne, 1553.-Les mêmes, etc. revues et corrigées pour la seconde fois. Paris, Charles Estienne,1553,in-8.

M. Méon, cite dans son catalogue, no 2880, une édition encore anonyme de cet ouvrage, sous la date de 1554. Il est assez généralement attribué à l'imprimeur Charles ESTIENNE : mais on lit le nom de Jean DUVAL sur le frontispice de plusieurs exemplaires de l'édition de 1554.

13774. Paradoxes de Condillac, ou Réflexions sur la langue des calculs (par M. LA ROMIGUIÈRE, ex-doctrinaire, bibliothécaire du collége de Louis-le-Grand). Paris, Librairie économique, an XIII (1805), in-8 et in-12.

13775. Paradoxes (les) du capitaine Marc-Luc-Roch BAROLE (par PaulHyppolite DE MURAT). Paris, Levrault, 1802, 4 vol. in-12.

13776. Paradoxes interessans sur la cause et les effets de la révocation de l'Édit de Nantes, etc., pour servir de réponse à la lettre d'un patriote.... (par l'abbé de CAVEIRAC). 1758, in-8.

Même ouvrage que le no 1038. 13777. Paradoxes littéraires au sujet de la tragédie d'Inès de Castro (par l'abbé DESFONTAINES). Paris, 1723, in-8; et dans le tome 8°. des Amusemens du cœur et de l'esprit. 13778. Paradoxes métaphysiques sur les principes des actions humaines, ou Dissertation philosophique

sur la liberté de l'homme; traduite de l'anglois (de COLLINS, par LE FEVRE DE BEAUVRAY). 1754, 1756,

in-12.

Réimprimés dans l'Encyclopédie méthodique. V. le Dictionnaire de la Philosophie ancienne et moderne, art. COLLINS. V. aussi le n° 9391. Il est signé Philalethes.

13779. Paradoxes moraux et littéraires (par MAUVILLON). Amsterdam, J. Schreuder, 1769, in-8.

Le catalogue hebdomadaire de la librairie annonça cet ouvrage en 1769 (no 1, art. 15), sous le nom de ROBINET: mais il pal'auteur. raft certain qu'il n'en est pas 13780. Paradoxes, par un citoyen (DELISLE DE SALES), avec un Essai sur la liberté de la presse, par le même auteur. Amsterdam, 1775, in-8.

13781. Paradoxes, que les adversités sont plus nécessaires que les prospérités, et qu'entre toutes, l'état d'une étroite prison est le plus doux et le plus profitable, ouvrage en vers, par le Seigneur DE TELIgny (Odet de lA NOUE). La Rochelle, Haultin, 1588, in-8. 13782. Paradoxes sur les Femmes, où l'on tâche de prouver qu'elles ne sont pas de l'espèce humaine (traduit du latin d'ACIDALIUS, par Charles CLAPIES, médecin). Paris, 1767, in-12.

13783. Parallèle abrégé de l'Histoire du peuple d'Israël et de l'Histoire de l'Église (par l'Abbé JOUBERT, de Montpellier). 1723, in-12.

Catal. mss. de l'abbé Goujet.

Les nouvelles ecclésiastiques de l'année 1771, p. 26, donnent à l'abbé D'ÉTEMARE ce petit écrit.

13784. Parallèle de Catilina et de

Rome Sauvée (par DUPUY-DEmPORTES). 1752, in-12. 32 p. 13785. Parallèle de France et d'Es

pagne; par P. D. V. G. D. R. (Pierre

« AnteriorContinuar »