Revue des questions historiques, Volumen 26

Portada
Gaston Louis Emmanuel Du Fresne marquis de Beaucourt, Paul Allard, Jean Guiraud
Librairie de Victor Palmé, 1879
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 104 - Quid tu denuo usurpare gladium tentes, quem semel iussus es reponere in vaginam? Quem tamen qui luum negai, non satis mini videtur attendere verbum Domini dicentis sic: 'Converte gladium tuum in vaginam'. Tuus ergo et ipse, tuo forsitan nutu, etsi non tua manu, evaginandus. Alioquin, si nullo modo ad te pertineret et is, dicentibus Apostolis: 'Ecce gladii duo hic' non respondisset Dominus 'Satis est
Página 198 - L'exaspération augmente tous les jours en Allemagne ; il faut la nourrir et chercher à travailler les hommes. Je voudrais bien qu'on pût entretenir des liaisons dans la Hesse et dans la Westphalie et qu'on se préparât à de certains événements : qu'on cherchât à maintenir des rapports avec des hommes d'énergie et bien intentionnés et que l'on pût mettre ces gens-là en contact avec d'autres. Dans le cas où VA pourrait me donner des renseignements à cet égard je la prie de vouloir bien...
Página 343 - Séthos prit avec lui tous les gens de bonne volonté, se mil à leur tête, et alla camper à Péluse, qui est la clef de l'Egypte. Cette armée n'était composée que de marchands, d'artisans, et de gens de la lie du peuple; aucun homme de guerre ne l'accompagna. Ces troupes étant arrivées à Péluse, une multitude...
Página 343 - Sanacharib, roi des Arabes et des Assyriens ', vint attaquer l'Egypte avec une armée nombreuse , les gens de guerre ne voulurent point marcher au secours de la patrie. Le prêtre, se trouvant alors fort embarrassé, se retira dans le temple et se mit à gémir devant la statue du dieu sur le sort fâcheux qu'il courait risque d'éprouver. Pendant qu'il déplorait ainsi ses malheurs, il s'endormit, et crut voir le dieu lui apparaître, l'encourager, et l'assurer que, s'il marchait à la rencontre...
Página 182 - Les fautes depuis cette époque ont été entassées, de façon qu'on ne pourrait guère les expliquer qu'en supposant de mauvaises intentions. J'ai parlé avec la plus grande force à Dieu et à ses saints.
Página 168 - Correspondance secrète inédite de Louis XV, sur la politique étrangère, avec le comte de Broglie, Tercier, etc., et autres documents relatifs au ministère secret, publiés d'après les originaux conservés aux Archives de l'Empire et précédés d'une étude sur le caractère et la politique personnelle de Louis XV ; par ME Boutaric, archiviste aux Archives de l'Empire.
Página 111 - Cet ouvrage a séduit beaucoup de gens, parce qu'il est écrit avec beaucoup d'art ; parce qu'on y suppose éternellement ce qui est en question; parce que, plus on y manque de preuves, plus...
Página 197 - Spandau, on a saisi ses papiers ou l'on a trouvé l'original de la lettre qu'on va lire. Nous croyons devoir la publier comme un monument des causes de la prospérité et de la chute des Empires. Elle révèle la manière de penser du ministère Prussien et elle fait connaître particulièrement M.
Página 548 - Prix du budget .-étudier l'origine et l'histoire du pouvoir royal à l'avènement de Hugues Capet ; exposer l'histoire de ce pouvoir sous les six premiers Capétiens, et particulièrement sous Louis VI et Louis VII...
Página 506 - ... nait d'avoir partagé le pain avec toi. » Et en disant ces i/iols, il tourna bride et alla se remettre avec sa compagnie. Et le capitaine Talbot, quoiqu'il fût un chevalier accompli, conçut telle opinion de ces paroles que, à cause d'elles, comme aussi parce que sa position en ce lieu n'était pas la meilleure, il résolut de ne pas combattre ; et si était-il venu là à plus grande puissance que le dit Rodrigue.

Información bibliográfica