Recherche Images Maps Play YouTube Actualités Gmail Drive Plus »
Connexion
Livres Livres 1 - 10 sur 144 pour Depuis le jour que je le perdis, je ne fais que traîner languissant ; et les plaisirs....
" Depuis le jour que je le perdis, je ne fais que traîner languissant ; et les plaisirs mêmes qui s'offrent à moi, au lieu de me consoler, me redoublent le regret de sa perte : nous étions à moitié de tout ; il me semble que je lui dérobe sa, part... "
La Mosaïque du midi: publication mensuelle - Page 239
publié par - 1839
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Éloge de Boileau-Despréaux, envoyé en l'an 13, au concours du Prix d ...

François Antoine Jean Mazure - 1805 - 35 pages
...» le perdy , je ne fais que traisner languissant , et 5) les plaisirs mesmes qui s'offrent à moy , au lieu » de me consoler , me redoublent le regret...tout ; il me semble » que je lui dérobe sa part. » 11 avait trente ans lorsqu'il perdit son ami. Son père , dont il parle toujours avec une tendre...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Mémoires de l'Académie de Nîmes

Académie de Nîmes - 1807
...que je le perdis , je ne fais que traîner » languissant , et les plaisirs même qui s'of» frent à moi , au lieu de me consoler , » me redoublent le regret de sa perte. Nous y étions à moitié de tout ; il étoit mon per» sonnier , mon adjoint en toutes choses ; il me »...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Éloge de Montaigne, discours qui a remporté le prix d'éloquence, décerné par ...

1812 - 48 pages
...fait plus que traîner languissant : il n'a plus de goût aux plaisirs. Ils nie redoublent , dit-il , le regret de sa perte. Nous étions à moitié de tout, il me semble que je lui dérobe sa part. Deuil sacré de l'amitié, sainte et inviolable fidélité, qui n'a plus pour objet qu'un souvenir...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Eloge de Michel de Montaigne

Marie Jacques Joseph Victorin Fabre - 1812 - 83 pages
...languissant. Les plaisirs qui s'offrent à moi , au lieu de me consoler, me rendent plus amer le regcet de sa perte : nous étions à moitié de tout ; il me semble que je lui dérobe sa part ». Il n'est action ni pensée où son ami ne lui manque. Rien n'affaiblit ses regrets qu'il se plaît...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Éloge de Montaigne

Institut de France - 1812
...peut exprimer qu'en respondant •: parceque cestoit luy,parceque cestoit moy.... Les plaisirs mesmes au lieu de me consoler me redoublent le regret de sa perte. Nous estions à moitié de tout , ilme semble que je luy desrobe sa part (i) / Privé du confident de ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Éloge de Montaigne

François Antoine Jean Mazure - 1814 - 51 pages
...» le perdy , je ne fais que traisner languissant, et » les plaisirs mesmes qui.s'offrent à moy, au lieu » de me consoler, me redoublent le regret de sa » perte. Nous étions à moitié de tout j il me semble » que je lui dérobe sa part. » II avait trente ans lorsqu'il perdit son ami. Son...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

L'hermite de la Chaussée-d'Antin; ou, observations sur les mœurs ..., Volume 2

Etienne de Jouy - 1814
...lui , parce que c'etait moi — Les plaisirs » mêmes , au lieu de me consoler , me redou» blent le regret de sa perte; nous étions .à » moitié de tout , il me semble que je lui dé» robe sa part. » Ces quatre lignes contiennent la définition , l'éloge et le code de l'amitié...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

L'hermite de la Chaussée-d'antin: ou, Observations sur les mœurs et les ...

Étienne de Jouy, M. Merle (Jean Toussaint) - 1815
...parce que c'était moi Les plaisirs mêmes , » au lieu de me consoler, me redoublent le re» gret de sa perte; nous étions à moitié de tout; » il me semble que je lui dérobe sa part. « Ces quatre lignes contiennent la définition , l'éloge et le code de l'amitié véritable. Voyons...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

L'hermite de la Chaussée-d'Antin: ou Observations sur les mo͡eurs et les ...

Étienne de Jouy - 1815
...parce que c'était moi — Les plaisirs mêmes , » au lieu de me consoler , me redoublent le re» gret de sa perte; nous étions à moitié de tout, » il me semble que je lui dérobe sa part. » Ces quatre lignes contiennent la définition, l'éloge et le code de l'amitié véritable. Voyons...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre

Essai sur l'art d'être heureux, suivi d'un Éloge de Montaigne

Francois Xavier Joseph Droz - 1815
...peut exprimer qu'en respondant ; parée que cestoit luy, parceque cestoit moy.... Les plaisirs mesmes, au lieu de me consoler, me redoublent le regret de sa perte. Nous estions à moitié de tout, Urne semble que je luy desrobe sa part (i)/ Privé du confident de ses...
Affichage du livre entier - À propos de ce livre




  1. Ma bibliothèque
  2. Aide
  3. Recherche Avancée de Livres
  4. Télécharger le PDF