Rodrigue de Villandrando: l'un des combattants pour l'indépendence française au quinzième siècle

Portada
Hachette et cie, 1879 - 356 páginas

Dentro del libro

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Páginas seleccionadas

Índice

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 234 - HENRY, par la grâce de Dieu roy de France, savoir » faisons à tous présens et à venir que nous avons en...
Página 296 - Montferrand et à tous noz autres justiciers, etc. Donné à Mehun sur Evre, ou mois d'avril l'an de grâce mil cccc quarante six avant Pasques, et de nostre règne Je xxve.
Página 294 - ... de prime face ledit Goulart couru sus audit petit Rodigo et le frappa et navra tellement que il mourut incontinant sur la place, dont ledit suppliant fut moult dolent et esbay ; et ne frappa nullement ledit Rodigo ne ne bailla aucun aide pour ce faire audit Goulart, mais lui dist que s'il eust sccu sa voulenté, il ne l'eust point accompaigné pour quelque chose du monde, etc., etc.
Página 148 - Un peu loin des grandes villes, surtout dans la partie quercinoise, il n'exislait plus ni culture, ni chemins, ni délimitations de propriété, rien de ce qui annonce un pays habité. Des villages entiers avaient disparu; Gramat, ville autrefois florissante, était réduite à sept habitants; toutes les maisons y formaient des tas de décombres, qu'on avait fouillés et comme passés au tamis pour en extraire le bois. On n'y eût pas trouvé un bâton, de quoi lier une botte de foin1.
Página 153 - Talbot, quoiqu'il fût vaillant chevalier, conçut telle opinion de ces paroles, que, à cause d'elles, comme aussi parce que sa position en ce lieu n'était pas la meilleure, il résolut de ne pas combattre ; et si était-il venu là à plus grande puissance que ledit Rodrigue.
Página 299 - ... et civille en quoy il pourroit estre encouru envers nous et justice, ensemble tous deffaulx, bans et appeaulx qui, pour ce, seroient ou pourroient estre ensuiz, et l'avons restitué et restituons a ses bone...
Página 205 - ... noir à grosses houppes de fil d'or de chippre dessus, et tous leurs chevaulx estoient couverts de grosses campanes d'argent. Et au regard dudit Sallezart pour...
Página 293 - Loys, par la grace de Dieu roy de France, savoir faisons à tous presens et advenir nous avoir receue l'umble supplicacion de...
Página 138 - Qui nous fait fort crier : hélas ! Hélas ! sans plus vous dire hélas, Comment peuvent penser créatures , Qui bien advisent noz figures , Et ont sens et entendement , Et nous voyent nuds par les rues Aux gelées et aux froidures , Xostre pauvre vie querant : Car nous n'avons plus rien vaillant , Comme aucuns vueillent langaigez.
Página 268 - ... illec les dessusdiz laissèrent lesdictes gens de guerre mors, vestuz seulement de leurs chemises, chaulses et soliers, pour ce que, avant qu'ilz les tuassent, leur avoient osté robbes, chapperons, chappeaulx et autres habillemens qu'ilz povoient avoir, combien que lesdiz supplians ne leur estèrent ne trouvèrent ung seul denier. Après lesquelles choses, lesdiz supplians s'en alèrent en ce point chascun d'eulx en leur hostel et ailleurs, où bon leur sembla ; et ledit Martin emmena lesdiz...

Información bibliográfica