Imágenes de página
PDF
ePub
[blocks in formation]

pesan',

[ocr errors]
[ocr errors]

que a

[ocr errors][ocr errors]

4

ller dechos

dont / es

lis

sans

tizsi ats Lost

BN:18 22

[ocr errors]

indigrerez,

qu'il socry et autres choses fa de I

que

vous lui payerez

AMAB LE COSTES, LIBRAIN.

RUE DE KAAUNE, N.° .

A PAR:

18

Górego

Serenix

du cent, do

ran

o Pionjimr erze fibraire quinze cani Avranchew

1

[ocr errors]
[blocks in formation]

SUR LA

PO É SIE ÉPIQUE,

ET SUR

L'EXCELLENCE DU POË ME

DE TÉLÉMA QUE.

ORIGINE ET FIN DE LA POÉSIE,

Si l'on pouvoit gouter la vérité toute nue elle n'auroit pas besoin , pour se faire aimer , des ornemens que lui prête l'imagination ; mais sa lumière pure et delicate ne flatte pas assez ce qu'il y a de serrsible en l'homme : elle demande une attention qui gêne trop son inconstance naturelle. Pour l'instruire, il faut lui donner non-seulement des idées pures qui l'éclairent , mais encore des images sensibles qui le frappent , et qui l'arrêtent dans une vue fixe de la vérité. Voilà la source de l'Eloquence , de la Poésie , et de toutes les Sciences qui sont du ressort de l'imagination. C'est la foiblesse de l'homme qui rend ces Sciences nécessaires. La beauté simple et immuable de la vertu ne le touche pas toujours ; il ne suffit point de lui montrer la vérité ; il faut la peindre aimable **.

* Ce Discours a été revu , chiangé et enrichi en plusieurs endroits , sur des corrections envoyées par M. de Ramsai qui en est l'Auteur.

** Omne tulit punctim', qui' miscuit utile dulci, Lectorem delectando , pariterque nonendo.

HOR. Art. Poct.

deux yues,

Nous examinerons le Roëme de Telémaque selon ces

d'instruire et de plaire ; et nous tâcher ons de faire voir que l'Auteur a instruit plus que les Anciens par la sublimité de sa morale , et qu'il a plu autant qu'eux , en imitant toutes leurs beautés.

Deux sortes de Poésies Héroïques. Il y a deux manières d'instruire les hommes pour les rendre bons : la première ; en leur montrant la difformité du vice , et ses suites funestes ; c'est le dessein principal de la Tragédie : la seconde, en leur découvrant la beauté de la vertu, et sa fin heureuse ; c'est le caractère propre à l'Epopée , ou Poëme Epique. Les passions qui appartiennent à l'une , sont la terreur et la pitie ; celles qui conviennent à l'autre , sont l'admiration et l'amour : dans l'une les Acteurs parlent dans l'autre le Poëte fait sa narration.

Définition et division du Poëme Épique. On peut définir le Poëme Epique : Une fable racontée par un Poëte, pour exciter l'admiration et inspirer l'amour de la vettu , en nous représentant l'action d'un Héros favorisé du Ciel, qui exécute un grand dessein en triomphant de tous les obstacles qui s'y opposent. Il y a donc trois choses dans l'Epopee : l'action, la morale et la poésie, I. DE L'ACTION Ê PIQUE.

Qualités de l'Action Épique. L'action doit être grande , une, entière , merveilleuse, mais cependant vraisemblable et d'une certaine durée. Le Télémaque a toutes ces qualités. Come parons-le avec les deux modèles de la Poésie Epique , Homère et Virgile , et nous en serons convaincus.

Dessein de l'Odyssée. Nous ne parlerons que de l'Odyssée , dont le plan e plus de conformité avec celui de Télémaque. Dans ce Puëmne , Homère introduit un Roi sage, revenant d'une

guerre étrangère , il avoit donné des preuves éclatantes de sa prudence et de sa valeur. Des tempêtes l'arrêtent en chemin , et le jettent dans divers pays dont il app rend les mæurs, les loix, la politique. De naissent naturellement une infinité d'incidens et de rils. Mais, sachant combien son absence causoit de désordres dans son Royaume , il surmonte tous ces obstacles , méprise tous les plaisirs de la vie ; l'immortalité même ne le touche point : il renonce à tout , pour soulager son peuple, et revoir sa famille

Sujet de l'Enéide.

Dans l'Ènéide **, un Héros pieux et vaillant, échappé des ruines d'un Etat puissant, est destiné par les Dienst pour en conserver la religion, et pour etablir un Empire plus grand et plus glorieux que le premier. Ce Prince , choisi pour Roi par les restes infortunés de ses concitoyens, erre long-temps avec eux dans plusieurs pays il apprend l'out ce qui esl nécessaire à un Roi , à un Législateur, à un Pontife. Il trouve enfin un asile dans des terres éloignées, d'où ses ancê. tres étoient sortis ; il défait plusieurs ennemis puis.." qui s'opposent à son établissement, et jette les fonde mens d'un Empire qui devoit être un jour le maître de l'Univers.

Plan du Télémaque. L'action du Télémaque unit ce qu'il y a de grand dans l'un et dans l'autre de ces deux Poëmes. On y voit un jeune Prince , animé par l'amour de la patrie, aller chercher son père dont l'absence causoit le malheur de sa famille et de son Royaume. Il s'expose à toutes sortes de périls ; il se signale par des vertus héroïques ; il renonce à la Royauté et à des Couronnes plus considérables

que la sienne ; et parcourant plusieurs terres inconnues , il apprend tout ce qu'il faut pour gouverner un jour selon la prudence d'Ulysse , la piéte d'Enée , et la valeur de tous les deux , en säge Politique , en Prince religieux, en Heros accompli.

* Voyez le Père le Bossu , Liv. 'I , Chap. X. ** Voyez le Père le Bossu, Liv. 1, Chap. XI.

« AnteriorContinuar »