(XVI, 532 p.)

Couverture
Librairie Académique Didier et Cie, 1862
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 136 - Venez avec moi, je vous conduirai dans un pays où vous prendrez de l'or et de l'argent autant que vous en pourrez désirer, d'où vous enlèverez des troupeaux, des esclaves et des vêtements en abondance; ne suivez donc pas mes frères.
Page 118 - On raconte que lorsqu'on apportait au roi quelque mets, quelque don, ou quelque autre objet que ce fût, il avait coutume de dire que c'était pour lui et son Farron, ce qui excitait chez les Francs une indignation extrême.
Page 148 - Paris, et que, réunis tous deux en conseil, nous déterminions ce que nous devons faire d'eux, savoir, si on leur coupera les cheveux, comme au reste du peuple, ou si, les ayant tués, nous partagerons également entre nous le royaume de notre frère.
Page 4 - Trinité dans l'unité, sans confondre les personnes ni diviser la substance. Car autre est la personne du Père, autre celle du Fils, autre celle du Saint-Esprit. Mais la divinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit est une, leur gloire égale, leur majesté co-éternelle.
Page 30 - C'était un édifice admirable et solide, dont les murs étaient doubles; ils étaient bâtis en dedans avec de petites pierres, en dehors avec de grandes pierres carrées, et avaient trente pieds d'épaisseur, Dans l'intérieur le marbre se mêlait aux mosaïques, le pavé même était de marbre et la couverture en plomb.
Page 149 - Elle, remplie de joie, et ne sachant pas leur artifice, après avoir fait boire et manger les enfants, les envoya, en disant : « Je croirai n'avoir pas perdu mon fils, si je vous vois succéder à son royaume.
Page 398 - C'est pourquoi Dieu l'a élevé, et lui a donné un nom qui « est au-dessus de tout nom , afin qu'au nom de Jésus tout genou « fléchisse dans le ciel, sur la terre et dans les enfers , et que toute « langue confesse que le Seigneur Jésus-Christ est dans la gloire «de Dieu le Père (3).
Page 267 - Les autres, irrités parce qu'ils avaient auparavant possédé ce pays, ne voulaient aucunement entendre à la paix. Les Suèves leur offrirent alors la moitié des terres, puis les deux tiers, ne gardant pour eux que la troisième partie. Les autres le refusant, les Suèves leur offrirent toutes les terres et tous les troupeaux, pourvu seulement qu'ils renonçassent à combattre ; mais ils n'y consentirent pas, et demandèrent le combat. Avant de le livrer, ils traitèrent entre eux du partage...
Page 116 - Chloderic montra donc aux envoyés les trésors de son père. Pendant qu'ils les examinaient, le prince dit : « C'est dans ce coffre que mon père avait « coutume d'amasser ses pièces d'or. » Ils lui dirent : « Plongez « votre main jusqu'au fond, pour trouver tout.
Page 85 - Sur ces entrefaites, la guerre éclata entre les Saxons et les Romains. Mais les Saxons, prenant la fuite, abandonnèrent un grand nombre des leurs au glaive des Romains qui les poursuivaient. Leurs îles furent prises et ravagées par les Francs, qui tuèren beaucoup de leurs habitants.

Informations bibliographiques