Collection des mémoires relatifs à l'histoire de France depuis la fondation de la monarchie française jusqu'au 13e siècle: Avec une introduction, des supplémens, des notices et des notes, Volume 23

Couverture
J. L. Brière, 1825
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 301 - Et quiconque aura quitté pour mon nom sa maison, ou ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, en recevra le centuple, et aura pour héritage la vie éternelle.
Page 240 - ... courage, saintes fureurs, courage, glaives sacrés, courage, sainte destruction, ne ménagez rien-, tombez sous les coups, race dépravée, hommes scélérats, qui avez répandu le sang innocent, qui devez maintenant donner tout le vôtre. Vous qui avez tant de fois déchiré le Christ en mille pièces, recevez à votre" tour les châtimens que font retomber sur vous les membres du Christ.
Page 207 - Alors il se fit tout-à-coup un bruit qui venait du ciel, comme le bruit d'un vent qui souffle avec impétuosité ; et il remplit toute la maison où ils étaient.
Page 339 - ... je vous établirai dans une gloire qui ne finira jamais, et dans une joie qui durera dans la succession de tous les âges. Vous sucerez le lait des nations, vous serez...
Page 303 - ... plus à charge qu'utiles. Que les riches aident les pauvres, et emmènent avec eux, à leurs frais, des hommes propres à la guerre; il n'est permis ni aux prêtres ni aux clercs, quel que puisse être leur ordre, de partir sans le congé de leur évêque...
Page 303 - Dieu n'eût point été dans vos âmes, vous « n'eussiez pas tous prononcé une même parole : et « en effet, quoique cette parole soit partie d'un grand « nombre de bouches, elle n'a eu qu'un même prin« cipe; c'est pourquoi je dis que Dieu même l'a pro« noncée par vous, car c'est lui qui l'avait mise dans « votre sein. Qu'elle soit donc dans les combats votre « cri de guerre, car cette parole est issue de Dieu : « lorsque vous vous élancerez avec une belliqueuse « impétuosité contre...
Page 207 - Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé d'avec vous dans le ciel, en reviendra de la même manière que vous l'y avez vu monter.
Page 437 - Moine, parcouraient les rues, les places, les toits des maisons, se rassasiant de carnage comme une lionne à qui on a enlevé ses petits; ils taillaient en pièces et mettaient à mort les enfants, les jeunes gens et les vieillards courbés sous le...
Page 301 - France ! s'écria-t-il, peuples élus et chéris de Dieu entre tous, unissez vos forces pour résister aux païens qui ont résolu de détruire le nom chrétien ! que vos cœurs s'émeuvent et que vos âmes s'excitent au courage par les faits de vos ancêtres, par la vertu et la grandeur du roi Charlemagne et de son fils Louis', et de vos autres rois, qui ont ruiné la domination des païens et étendu dans les pays infidèles l'empire de la sainte Église!... 0...
Page 304 - Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi , n'est pas digne de moi ; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi , n'est pas digne de moi.

Informations bibliographiques