Imágenes de página
PDF
ePub
[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors]

1 DE

LITTÉRATURE,

PAR MARMONTEL,

DE L'ACADÉMIE FRANÇAISE.

TOME IV.

[graphic]

A PARIS,

CHEZ VERDIÈRE, LIBRAIRE,

QUAI DES AUGUSTINS, N° 2S.

ÉLÉMENTS

DE LITTÉRATURE.

P.

Poésie. On a écrit les révolutions des empires; comment n'a-t-on jamais pensé à écrire les résolutions des arts, à chercher dans la nature ïes causes physiques et morales de leur naissance, de leur accroissement, de leur splendeur, et de leur décadence? Nous allons en faire l'essai sur la partie la plus brillante de la littérature; considérer la poésie comme une plante; examiner pourquoi , indigène dans certains climats , on l'y a vu naître et fleurir d'elle-même; pourquoi, étrangère partout ailleurs , elle n'a prospéré qu'à force de culture , ou pourquoi, sauvage et rebelle, elle s'est refusée aux soins qu'on a pris de la cultiver; enfin pourquoi, dans le même climat, tantôt elle a été florissante et féconde, tantôt elle a dégénéré.

En recherchant les causes de ces révolutions, on a trop accordé, ce me semble, aux caprices dela nature et à ses inégalités. On croit avoir tout expliqué, lorsqu'on a dit que la nature, tour-àtour avare et prodigue, tantôt s'épuise à former

Êlém. de Littér. IV. \

« AnteriorContinuar »