Histoire Des Livres Populaires, Ou, de la Littérature Du Colportage, Depuis L'origine de L'imprimerie Jusqu'à L'établissement de la Commission D'examen Des Livres Du Colportage--30 Novembre 1852, Volumen 1

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 484 - Deux gentilshommes en pays de Champagne Le rencontrèrent tout seul et cheminant, Non pas vestu comme on est maintenant. De grandes chausses il porte à la marine Et une jupe comme à la florentine, Un manteau long jusqu'en terre traînant; Comme un autre homme il est au demeurant. Ce que voyant, lors ils l'interrogèrent D'où il venoit, et ils lui demandèrent Sa nation, le métier qu'il menoit; Mais cependant toujours il cheminoit.
Página 486 - Est-il rien sur la terre Qui soit plus surprenant Que la grande misère Du pauvre Juif errant? Que...
Página 141 - Dragon rouge, ou l'art de commander les esprits célestes, aériens, terrestres, infernaux, avec le vrai secret de faire parler les morts, de gagner toutes les fois qu'on met aux loteries, de découvrir les trésors cachés, etc., etc., in-18, 1521.
Página 477 - J'arrive à l'Histoire admirable du Juif errant, lequel depuis l'an 33 jusqu'à l'heure présente, ne fait que marcher : contenant sa tribu, sa punition, les aventures admirables qu'il a eues dans tous les endroits du monde, avec le cantique, in-18, 24 pag., Montbéliard, H.
Página 362 - Le progrès des sciences et des arts at-il contribué à corrompre ou à épurer les mœurs?
Página 278 - FAITE EN L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE MESSIEURS MESSEIGNEURS LES SAVETIERS, Sur le mont de la Savato, le lundi d'après la Saint-Martin, par M.
Página 458 - Histoire de Louis Mandrin depuis sa naissance jusqu'à sa mort avec un détail de ses cruautés, de ses brigandages et de ses supplices.
Página 84 - Le grand CALENDRIER et COMPOST DES BERGERS, composé par le Berger de la Grand?
Página 481 - ... épaules, et pieds nus, lequel oyait le sermon avec telle dévotion qu'on ne le voyait pas remuer le moins du monde, sinon lorsque le prédicateur nommait Jésus-Christ , qu'il s'inclinait et frappait sa poitrine et soupirait fort : il n'avait autres habits, •' en ce temps-là d'hiver, que des chausses à la marine, qui lui allaient jusque sur les pieds, une jupe qui lui allait sur les genoux , et un manteau jusqu'aux pieds.
Página 410 - ... demande plus rien. — La demande est trop raisonnable , lui dit la Mort , pour te la refuser; va toi-même choisir la poire que tu veux manger, j'y consens. » Misère ayant passé dans sa cour, la Mort le suivant toujours de près, tourna longtemps autour de son poirier, regardant dans toutes les branches la poire qui lui...

Información bibliográfica