Correspondance, littéraire, philosophique et critique par Grimm, Diderot, Raynal, Meister, etc: revue sur les textes originaux, comprenant outre ce qui a été publié à diverses époques les fragments supprimés en 1813 par la censure, les parties inédites conservées à la Bibliothèque ducale de Gotha et à l'Arsenal à Paris, Volumen 2

Portada

Dentro del libro

Páginas seleccionadas

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 141 - Croyez-moi, résistez à vos tentations, Dérobez au public ces occupations , Et n'allez point quitter, de quoi que l'on vous somme , Le nom que dans la cour vous avez d'honnête homme , Pour prendre , de la main d'un avide imprimeur, Celui de ridicule et misérable auteur.
Página 386 - Ne sont point des mortels dignes de vos mépris : Leur sort les avilit; mais leur sage constance Fait respecter en eux l'honorable indigence. Sous ses rustiques toits . mon père vertueux Fait le bien , suit les lois , et ne craint que les dieux.
Página 276 - Bien écrire, c'est tout à la fois bien penser, bien sentir et bien rendre; c'est avoir en même temps de l'esprit, de l'âme et du goût.
Página 338 - Remarques sur les avantages et les désavantages de la France et de la Grande-Bretagne, par rapport au commerce et aux autres sources de la puissance des Etats, traduction de l'anglais du chevalier John Nickolls, Leyde.
Página 259 - Tradition des faits qui manifestent le système d'indépendance que les évêques ont opposé dans les différents siècles, aux principes invariables de la justice souveraine du roi sur tous ses sujets indistinctement ; et la nécessité de laisser agir les juges séculiers contre leurs entreprises, pour maintenir l'observation des lois et la tranquillité publique. Cette brochure, dans laquelle on a rassemblé, pour l'instruction des fidèles, tous les attentats du clergé contre la puissance séculière,...
Página 55 - Valentinois eiait un des curieux de Paris qui avait de plus belles choses ; mais comme elles étaient mêlées de beaucoup de médiocres, ou même de mauvaises, sa collection annonçait plutôt un homme riche qu'un homme de goût. — Un jeune homme originaire d'Italie, qui sort de la congrégation de l'Oratoire, et qui, si je ne me trompe, se nomme Carraccioli, vient de publier une brochure intitulée Dialogue entre le siècle de Louis XIV et le siècle de Louis XV 1 . C'est proprement un parallèle...
Página 276 - Le style n'est que l'ordre et le mouvement qu'on met dans ses pensées. Si on les enchaîne étroitement, si on les serre, le style devient ferme, nerveux et concis; si on les laisse se succéder...
Página 288 - C'est par le sommeil que commence notre existence ; le fœtus dort presque continuellement, et l'enfant dort beaucoup plus qu'il ne veille. Tout ce que notre auteur dit sur ce sujet est admirable. Il ya longtemps que j'ai envie d'écrire une apologie des passions, et d'étendre ce que l'auteur des Pensées philosophiques a dit en leur faveur au commencement de son livre. M. de Buffon les traite extrêmement mal; elles ont plus que jamais besoin d'apologiste : malheureusement, leur ennemi a raison...
Página 465 - O vous, messieurs les beaux esprits, Si vous voulez être chéris Du dieu de la double montagne, Et que toujours dans vos écrits Le dieu du Goût vous accompagne, Faites tous vos vers à Paris, Et n'allez point en Allemagne.
Página 278 - Rien n'est encore plus opposé à la véritable éloquence que l'emploi de ces pensées fines, et la recherche de ces idées légères, déliées, sans consistance, et qui, comme la feuille du métal battu, ne prennent de l'éclat qu'en perdant de la solidité.

Información bibliográfica