Histoire de la révolution liégeoise de 1789: (1785 à 1795) d'apres des documents inédits, Volume 2

Couverture
de Thier & Lovinfosse, 1865
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 162 - Le gouvernement est monarchique; le pouvoir exécutif est délégué au roi, pour être exercé sous son autorité, par des ministres et autres agens responsables, de la manière qui sera déterminée ci-après. V. Le pouvoir judiciaire est délégué à des juges élus à temps par le peuple. CHAPITRE PREMIER DE L'ASSEMBLÉE NATIONALE LÉGISLATIVE Art. I.
Page 232 - Les généraux mettront de suite sous la sauvegarde et la protection de la République française tous les biens meubles et immeubles appartenant au fisc, au prince, à ses fauteurs, adhérents et satellites volontaires, aux établissements publics, aux corps et communautés laïques et ecclésiastiques...
Page 304 - ... le livrer la plus scélérate des trames ; arrachés à nos femmes, à nos enfants, à nos frères, dépouillés de nos propriétés, voués à l'exil, aux proscriptions, à tous les attentats, à tous les raffinements de l'oppression la plus barbare, nous avons volé vers vous. Allez, nous ont dit ceux qu'un destin impérieux enchaînait sur ces rives désolées, allez vers cette terre notre unique espérance, l'unique espérance du genre humain ; là vous retrouverez des frères, vous leur...
Page 134 - Mon parti est pris, je ne rentrerai pas dans ma patrie pour capituler avec la tyrannie épiscopale et si j'y rentre d'une autre façon, ce ne sera que dans l'espoir de l'unir à l'Empire français. Tous nos vrais patriotes pensent de même
Page 304 - Législateurs, les malheurs des Liégeois vous sont connus ; ils ont déchiré vos âmes sensibles et généreuses ; vous savez combien ils méritaient un autre sort. Nous, choisis par ce bon peuple aux jours hélas ! si rapidement fugitifs de sa liberté, pour vous exprimer son vœu, échappés aux fers, aux glaives des tyrans auxquels vient de...
Page 160 - ... Liégeois Unis, qui lance une sentence de déchéance contre l'empereur et le prince-évêque, et s'achève comme suit : « Et après avoir séparément brisé nos conventions sociales respectives, après avoir secoué pour toujours le joug de nos oppresseurs, nous, le peuples des provinces belgiques (...) et le peuple du pays de Liège, déclarons par le même acte que, dès ce moment, nous réunissons nos intentions, nos moyens, nos forces contre nos tyrans respectifs ; jurons de prendre les...
Page 232 - L'administration provisoire nommée par le peuple et les fonctions des commissaires nationaux cesseront aussitôt que les habitants, après avoir déclaré la souveraineté du peuple, la liberté et l'indépendance, auront organisé une forme de gouvernement libre et populaire.
Page 525 - Les bureaux de douanes actuellement existants, soit entre la France et les pays mentionnés dans les quatre premiers articles du présent décret, soit entre les différentes parties de ces mêmes pays, sont supprimés. Ceux qui sont établis entre ces mêmes pays...
Page 421 - ... mouvement flamand, Rozez, Bruxelles. Ces ouvrages servent encore souvent de base documentaire, par exemple chez Fr. OLYFF, La question des langues en Belgique, Ed. du Moulin, Hasselt, 1947, ou chez L. PICARD, Geschiedenis van vlaamse en groot-nederlandse beweging, De Sikkel, Antwerpen, 1937-1959.
Page 301 - Conseil-général; tous les citoyens y ont pris place, indistinctement et sans ordre. Les archives des Liégeois ont été déposées sur le bureau de la Commune. Le président de la Députation envoyée par la Convention nationale a prononcé un discours, où respiraient l'amour de la liberté, de l'égalité et l'enthousiasme du républicanisme.

Informations bibliographiques