Imágenes de página
PDF
ePub

307235.

DES

ÉVÉNEMENS MILITAIRES,

OU

ESSAIS HISTORIQUES
SUR LES CAMPAGNES DE 1799 à 1814,

Avec Cartes et Plans;

PAR M. LE COMTE MATHIEU DUMAS,

LIEUTENANT-GÉNÉRAL DES ARMÉES DU ROI,

[blocks in formation]

Chez TREUTTEL et Würtz, Libraires, rue de Bourbon, no 17;
A Strasbourg et à Londres, même Maison de Commerce.

A HAMBOURG,
Chez PERTHÈs et BESSER , Libraires.

[ocr errors]

DES

ÉVÉNEMENS MILITAIRES.

CAMPAGNE DE 1799.

CHAPITRE VII.

Guerre des Anglais dans l'Inde. -- Défaite de Tippoo-Saïb.

Prise de Seringapatam. Affaires d'Italie. - Marche des Russes d'Italie en Suisse. Manoeuvres du général Masséna. - Bataille de Zurich. - Retraite du général Korsakow audelà du Rhin. - Manoeuvres du général Souwarow; - ses combats dans la Müttenthal; - sa retraite par la Vallée des Grisons.

La découyerte du Nouveau-Monde et d'une nouvelle route pour parvenir aux Indes orientales, en doublant le Cap de Bonne

Espérance, changea la direction du commerce, en accrut les élémens, et procura aux habitans de l'Europe des jouissances qui jusqu'alors avaient été inconnues. Mais ces avantages ont été depuis chèrement payés par tout le sang que l'ambition et l'avarice ont fait répandre pour s'assurer la possession de ces nouveaux trésors et de ces nouvelles productions.

Le commerce , ami de la paix qui favorise son développement, a été la source de presque toutes les guerres qui, depuis trois siècles, ont ensanglanté le monde, et ce qui devait multiplier et resserrer les liens, qui unissent les peuples , est devenu la cause la plus constante de leurs divisions.

Depuis que les guerres entre les peuples les plus civilisés sont devenues si dispendieuses, que les conditions de la paix sont dictées par la puissance qui peut le plus longtemps soudoyer des armées, et payer les frais de leur énorme consommation de toute espèce de matières et de productions, les gouvernemens européens ont à l'envie cherché

à s'assurer la suprématie politique par la plus grande masse de richesses : ils ont dû tourner presque exclusivement leurs soins et leurs efforts vers le perfectionnement et l'extension de leur commerce.

L'Amérique et les Indes orientales qui produisent abondamment des denrées et des matières également précieuses pour la consommation et la fabrication, ont attiré toute l'attention des peuples dont la position géographique favorisait le plus la navigation.

Des colonies se sont formées dans toutes les parties de l'univers connu. Ce n'était pas, comme chez les anciens, le superflu de la population qui allait, au loin, chercher un établissement, et fonder une cité indépendante, qui ne conservait avec la métropole quedes relations d'amitié et d'affection qu'entretenait la communauté de leur origine.

C'est sous les auspices des gouvernemens et avec leúř sěcours, que se sont formées presque toutes les colonies modernes ; ou si d'heureux aventuriers sont parvenus à faire des établissemens de quelqu'importance, ils

« AnteriorContinuar »