Imágenes de página
PDF
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors]

|

[merged small][ocr errors]

H 1 s T o IRE A B R É G ÉE de tous les Hommes qui se sont
fait un nom par des talens, des vertus, des forfaits,
des erreurs, etc. , depuis le commencement du monde
jusqu'à nos jours ; dans laquelle on expose avec
impartialité ce que les Écrivains les plus judicieux ont
pensé sur le caractère, les mœurs et les ouvrages des
Hommes célèbres dans tous les genres ;

AvEc des Tables chronologiques, pour réduire en corps d'histoire
les articles répandus dans ce Dictionnaire.

Par L. M. CH A UD oN et F. A. DE LAND IN E.

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

1.SA. ott SAA. (Emmanuel)Jésuite , né à Condé en Portugal , prit l'habit de S. Ignace en 1545. Après avoir enseigné à Coïmbre et à Rome. il se consacra à la chaire, et prêcha avec succès dans les principales villes d'Italie. Pie V l'employa à une nouvelle édition de la Bible. Il mourut le 3o décembre 1596 , à 66 ans , à Arone au diocèse de Milan, où il s'étoit rendu

our se délasser de ses travaux.

Sous avons de lui : I. Scholia in Ir Evangelia , Anvers , 1596 ; Lyon. 161 o; Cologne, 162o. II.Notationes in totam sacram Scripturam. Anvers, 1598 ; Cologne , t651.III. Aphorismi Confessariorurn. § Paris, 16o9 ; Lyon. 1612 ;Anvers, 16 15: Rouen, 1617 : Douai. 1627.Ses Notes sur la Bible sont courtes et littérales, On assure qu'il fut 4o ans à composer son livre des Aphorismes des Confesseurs , uoique ce ne soit qu'u = petit volume in-12. Cependant le maître du sacré Palais en fit retrancher ou corriger plus de 8o endroits, où les principes et les dé*isions ne s'acccrdoient pas avec 'lcriture, et avec les règles des lmœurs établies dans les écrits mo

Toma XI.

[ocr errors]
[ocr errors]

raux des Pèresdel'Eglise, ou dans les décisions des Conciles.

II. SA DE MIRANDA , (François)chevalier de l'ordre de Christ, en Portugal, né à Coïmbre en 1495, futd'abord professeur en droit dans l'université de sa patrie.Il ne s'étoit" adonné à la jurisprudence que par complaisance pour son père. Dès qu'il l'eut perdu, il se livra entiè-' rement à la philosophie morale et à la poésie. Il voyagea en Espagne ! et en Italie , et revint en Portugal avec des connoissances très-" étendues. Le roi Jean III et l'in-, fant Jean l'honorèrent de leurs bontés : mais Sa n'eut pas le bonheur de les conserver. Il quitta la cour , et se confina dans une maison de campagne, où il mena une vié douce jusqu'à sa mort, arrivée en 1558 , à 65 ans. Ses ouvrages poétiques consistent'en Satires, en Comédies, en Pasto. rales Ils ont étéimprimésen 161 , à Lisbonne,in-4°. Sa de Mirandar est le premier poëte de sa nation qui ait eu un nom : mais il n'en est ni le plus correct, ni le plus élégant.

s soigneux de réformer les vices du cœur que de procurer du plaisir

- A

« AnteriorContinuar »