Histoire de la civilisation en France depuis la chute de l'Empire romain, Volume 1

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 57 - ... plus clairement de leur mauvaise volonté ou de leur impuissance, chaque jour il pénètre plus avant lui-même et par ses délégués directs, dans le domaine de leurs attributions. Les affaires de la curie s'évanouissent successivement avec ses pouvoirs , et un jour viendra où le régime municipal pourra être aboli d'un seul coup, dans l'empire encore subsistant, « parce que, dira le législateur, toutes ces lois errent en quelque « sorte vainement et sans objet autour du sol légal '....
Page 276 - ... j'ai besoin de vous la lire tout entière : Le très-glorieux roi des Bourguignons Gondebaud, après avoir, pour l'intérêt et le repos de nos peuples, réfléchi mûrementà nos constitutions et à celles de nos ancêtres, et à ce qui, dans chaque matière et chaque affaire, convient le mieux à l'honnêteté, la règle, la raison et la justice, nous avons pesé tout cela avec nos grands...
Page 242 - Vive le Christ, qui aime les Francs ! Qu'il garde leur royaume et remplisse leurs chefs -de la lumière de sa grâce! qu'il protège l'armée , qu'il leur accorde des signes qui attestent leur foi , la joie de la paix et la félicité!
Page 242 - ... d'hérésie ; lorsqu'elle était encore sous une croyance barbare, avec l'inspiration de Dieu , recherchant la clef de la science ; selon la nature de ses qualités , désirant la justice, gardant la piété ; la toi salique fut dictée par les chefs de cette nation, qui en ce temps commandaient chez elle.
Page 84 - ... soit les étincelles de la controverse. Les séditions, les brigues, la diversité des partis, m'entraînaient en tous sens ; et si l'occasion me fournissait une ample matière, les affaires ne me laissaient pas le temps de la méditer. Il y avait une telle foule de compétiteurs, que deux bancs ne suffisaient pas pour contenir les candidats d'un seul siége ; tous se plaisaient à eux-mêmes, et tous déplaisaient également à tous.
Page 241 - La nation des Francs , illustre , ayant Dieu pour fondateur, forte sous les armes, ferme dans les traités de paix, profonde en conseil, noble et saine de corps, d'une blancheur et d'une beauté singulière, hardie, agile et rude au combat; depuis peu...
Page 380 - J'assemblai quelques-uns d'entre eux, afin de pouvoir, <i avec leur secours, renverser ce simulacre immense que je ne « pouvais détruire par ma seule force. J'avais déjà brisé les « autres idoles, ce qui était plus facile. Beaucoup se rassemblè...
Page 254 - L'unique peine écrite, à vrai dire, dans la loi salique, est la composition, wehrgeld, tuidrigeld ', c'est-à-dire une certaine somme que le coupable est tenu de payer à l'offensé ou à sa famille. Au wehrgeld se joint, dans un assez grand nombre de cas, ce que les lois germaines appellent le/rerf 2 ., somme payée au roi ou au magistrat, en réparation de la violation de la paix publique.
Page 167 - Je suis désolé delà perte que vient de faire notre siècle, par la mort toute récente de ton oncle Claudien, enlevé à nos yeux, qui ne verront plus désormais, je le crains, aucun homme pareil. Il était en effet plein de sagesse et de prudence, docte, éloquent, ingénieux, et le plus spirituel des hommes de son temps, de son pays, de sa nation. Il...
Page 277 - ... trente solidi romains, et que, les parties interrogées, la cause sera jugée de nouveau. Nous ajoutons que, si après en avoir été sommés trois fois, les juges n'ont pas jugé, et si celui qui a l'affaire croit devoir en référer à nous, et qu'il prouve...

Informations bibliographiques