Imágenes de página
PDF
ePub

forme pas

Ceux-là seuls qui ont tenté l'épreuve, ou même yoot pensé, savent ce que

coûte un tel rompement de teste , pour employer l'expression de Philibert de Lorme. « L'application des documents au terrain est le « mérite particulier de ce travail; quelque considérable que soit le

reste de la tâche, c'est-à-dire l'élaboration du plan et la rédaction a du texte, il doit être tenu pour peu de chose en comparaison, » Tel est aussi notre avis.

Le lecteur se demandera peut-être pourquoi on a interverti l'ordre antique et solennel, on allait dire consacré, et pourquoi la Cité ne

la première partie de l'ouvrage ? L'auteur va au-devant de l'objection, en avertissant qu'il y a encore des découvertes possibles à faire dans la Cité, tandis que la région du Louvre et des Tuileries est explorée, et que par conséquent on peut en entreprendre la description. Cette raison a bien son mérite, ce semble. Cel ordre a donné, on le sait, matière à des critiques de la presse, plus passionnées que justes : on a pu voir si ces réclamations étaient fondées en droit et en principe et reposaient sur des données exactes et rigoureuses. Imitons la réserve de l'Administration, qui, répondant à des accusations injustes, a éclairé le public et rétabli la vérité des faits; du reste, il serait superflu d'attacher à ces faits plus d'importance que ces messieurs n'en mettent. L'ouvrage de M. Berly s'arrête au xvue siècle, alors que les autorités ont une certaine gravité; son œuvre est toute de restitution et d'étude: il est arrivé à accomplir un travail devant lequel ses devanciers avaient reculé; disons mieux, que les plus habiles croyaient impossible. Pour ne citer qu’un exemple, et pour notre compte, nous tenons bonne note d'une promesse que M. Berty nous fait d'expliquer un document réputé d'une obscurité impénétrable : le relevé des places que l'abbaye Saint-Pierre-des-Fossés possédait à Paris vers la fin du 1x siècle. L'abbé Lebeuf, qui le premier avait donné une leçon de ce document, l'historien de Saint-Maur-des-Fossés, et, plus récemment, M. Bordier (Églises et monastères de Paris, du recueil du Trésor des pièces rares et inédites ; Paris , A. Aubry) avaient jugé ce texte à peu près inexplicable; les éludes et l'expérience, ce que M. Berty appelle une intuition, lui ont permis d'en retrouver la clef; au besoin, nous prendrons la liberté de rappeler à M. Berty sa promesse. Nous poutrions joindre à cet exemple d'autres faits non moins curieux, sans ajouter au mérite de l'æuvre et au talent de l'auteur, qui a ouvert une voie où il aura des successeurs peut-être, mais qu'on n'avait pas soupçonnée avant lui, Pour dire toute notre pensée, il est, pour le vieu : Paris, ce que est Cuvier pour la science paléontologique, un inventeur dans toute la force du mot. Il y aurait trop à dire, si l'on voulait rele. ver tous les mérites d'un tel travail ; c'est une cuvre de science où l'on ira puiser à pleines mains, et que l'on consultera toujours avec fruit, parce qu'elle n'aura jamais son analogue,

Je volume d'Introduction n'offrait qu'un fac-simile d'une ancienne gravure ; celui de M. Berty contient vingt-deux gravures; seize de ces sujets étaient ou ignorés ou entièrement inédits, et quelques-uns, comme le dessin de 1574, constituent des curiosités rarissimes; la plupart sont de vrais chefs-d'æuvre de précision et de gravure.

Joignez à ce qui précède que ces volumes sortent des presses de l'Imprimerie impériale, et vous saurez que l'exécution matérielle est à la hauteur du sujet, de l'ouvrage, et ne craint pas la comparaison avec les productions des presses parisiennes ses aînées, celles des Estiere, du Louvre, des Cramoisy, des Didot.

L'abbé. Valentin DUFOUR.

,

TRAITÉ COMPLET DE LA CHASSE DES ALOUETTES AU MIROIR

avec le fusil, par le commandant P. Garnier, ancien élève de l'École polytechnique ; 2° édition. Paris, Aubry, 1866, vol. pet. in-8. 2

S'il est encore, de par le monde, des gens assez simples pour attendre que les alouettes leur tombent toutes rôties, il en est beaucoup d'autres qui préfèrent aller les tuer eux-mêmes, et ceux-là ont bien raison. Rien, en effet, n'est plus divertissant que cet exercice par une belle matinée d'automne, alors qu'une petite gelée a couvert le sol de ce givre argenté qui transforme le chaume en mille petites facettes étincelantes. La chasse aux alouettes, comme le dit si bien M. le conmandant Garnier, « réjouit le jeune homme qui s'y adonne volontiers, « et qui, novice dans le maniement du fusil, y prend des leçons de tir « assez variées ; elle délasse et amuse l’h ime fait, et ne lui occupe « que ses matinées après lesquelles il est encore temps d'aller chasser, a soit en plaine à l'arrêt, soit au bois avec les chiens courants; elle « plait encore singulièrement au vieux chasseur dont les jambes refu« sent de courir après le gibier, parce qu'il est, s'il le veut, commo« dément assis ou à demi couché, ce qui d'abord ne le fatigue pas; « puis, parce que ce tiré lui fournit l'occasion de faire preuve d'une « grande dextérité acquise, et enfin parce qu'on y brûle beaucoup de « poudre, chose qui réjouit toujours et réchauffe délicieusement le « cæur du vieux Bas de cuir invalide. »

:

Toutefois, il ne faut pas en conclure que cette chasse soit des plus faciles : elle a ses règles et ses lois comme toutes les autres; ce petit gibier n'est, d'ailleurs, pas toujours commode à approcher, et le chasseur inexpérimenté court risque plus d'une fois d'apprécier la justesse de ce quatrain de du Bartas :

La gentille alouette avec son tirelire,
Tirelire, relire et tirelirant, lire
Vers la voûte du ciel; puis son vol en ce lieu

Vire et semble nous dire : Adieu, adieu, adieu! Il faut, pour se prémunir contre de telles déceptions, s'édifier sur la nature et les habitudes de l'alouette et sur les modes à employer pour s'assurer une capture abondante. Le livre du commandant Garnier est, à cet égard, un puissant auxiliaire. L'honorable auteur possède une qualité qui lui assure, à mes yeux, un crédit illimité: c'est un praticien consommé et, en pareille matière, la pratique seule conduit à une théorie souveraine. Aussi est-ce avec un véritable plaisir et avec un charme irrésistible que j'ai parcouru les divers chapitres où le commandant Garnier dévoile le secret de l'attraction qu'exerce le miroir sur l'alouette, et qu'après avoir déterminé les bonnes conditions dans lesquelles doit se trouver l'instrument qu'on emploiera et appuyé sa démonstration d'un plan configuratif, il énumère les jours et heures les plus favorables à la chasse des alouettes, le choix du champ, l'installalion sur le terrain, les précautions à prendre et les moyens en usage pour réussir. Aussi, quand on a lu ce petit traité, il semble qu'on n'a plus qu'à prendre son fusil et qu'on pent, à l'avance, escompter son rôti. Quant à moi, j'attends avec impatience les beaux jours d'octobre (et j'espère qu'ils luiront) pour tenter cette expérience, et je conseille à mes confrères en saint Hubert d'en faire autant, après avoir médité toutefois le Traité complet de la chasse des alouettes.

Alexandre SOREL.

[graphic][subsumed]

ANCIENS ET MODERNES, RARES ET CURIEUX,

En vente aux prix marqués

A la librairie d'AUGUSTE AUBRY.

2

>

8168.ACTEURS ET ACTRICES (Petite biographie des) des théâtres de Paris. Paris, 1826, in-32, br. (Rare.) 8169. ADAM DE SAINT-VICTOR. Œuvres poétiques, précédées d'un essai sur sa vie et ses ouvrapes (première édition complète), par L. Gautier, professeur à l'Ecole des chartes. Paris, 1858, 2 forts vol. in-12, br. Au lieu de 4 » 8 fr. 8170. ANGELO, tyran de Рadore, drame en IV actes, en prose, raconté par Dumanet, caporal de la le du 3 du 22e régiment de ligne. Orné de réflexions sur le jeu des acteurs, par l'auteur des parodies de Marie Tudor, d'Angèle, etc. Paris, 1835, br. in-8.3 »

Spirituelle critique. (Rare.)

8171. BARESTE (Eugène). Nostradamus; 3e édition. Paris, 1840, in-12, br. Portrait. (Epuisé.) 3 50

Vie de Nestradamus.-Histoire des oracles et des prophetes.-- Centuries de Nostradamus Explication des quatrains prophetiques.

-

8172 BELL (Georges). Gérard de Nerval Paris, 1855, in-8, br. 2

[ocr errors]

Biographie intéressante de cet écrivair d'elite dont les amis des lettres ont deplore la fin malheureuse et pre

maturee.

3 50

8173. BERTY (Ad.). Vocabulaire ar-
chéologique frar çais-anglais, et
anglais-français. Londres, Parker,
185, in-8, br. (Rare.)
8174. BIOT (Ed.). Recherches sur
les mœurs des anciens Chinois,
d'après le Chi-King Paris, Imp.
roy, 1844, in-8, br. (Envoi d'au-
2 »
teur.)
8175. BONJOUR (Auguste), avocat
à la Cour royale de Paris. Essai

sur le régicide. Paris, 1837, in-8,
br. (Peu commun.)

2.50

Cet écrit est surtout intéressant par les details curieux qu'on y trouve sur Fieschi, Alibaud et autres, dont la defense avait eté confiée à l'auteur. 8176. BATTE (Léon). Le Raphaël de M. Morris Moore: Apollon et Marsyas; documents accompagnés de préfaces, de traductions, de notes et d'une étude. Paris, 1859. in-8, br. (Envoi d'auteur autographe.) 2 › 8177 BUSES-GRAVES (les), trilogie à grand spectacle, avec fantasmagorie, embres chinoises, assauts d'armes et de gueules, entrées de ballets, idylles, ballades, odes, élégies, chansonnettes, etc., par M. Tortu-Goth, chargée de vignettes par Bertal. In-8, br. 3 50 (Bouffonnerie très-réussie.) 8178. CAMPARDON (Emile), archiviste aux archives de l'Empire. Marie-Antoinette à la Conciergerie. pièces originales conservées aux archives de l'Empire, suivies de notes historiques et du procès imprimé de la reine; 2e édition, augmentée d'un index alphabétique Paris, 1864, in-12, br. 3 »

Ce volume, composé en entier de documents authentiques, est le plus complet qui ait paru sur le procès de Marie-Antoinette.

8179. CAMPARDON (Emile). His-
toire du tribunal révolutionnaire
de Paris, 10 mars 1793,- 31 mai
1795 (2 prairial an 111); d'après
les documents originaux conser-
vés aux archives de l'Empire.
Paris, 1862, 2 volumes in-12, br.
750
(Epuisé.)
8180. CASTILLE (Hippolyte). Les
hommes et les mœurs en France
sous le règne de Louis-Philippe.

Paris, 1853, in-12, br. (Epuisé.) 4 »

Portraits piquants des hommes qui ont marqué dans la politique, la littérature et les arts; avecdotes curieuses, frisant parfois Ir pamphlet; tel est ce

livre écrit du reste avec talent. 8181. CHAMPFLEURY. Les amis de

la nature, avec un frontispice gravé par Bracquemond, d'après un dessin de Courbet, au milieu duquel se trouve en médaillon un remarquable portrait de l'auteur, et précédés d'une caractéristique des auvres de l'auteur, par Edmond Duranty. Paris, Poulet-Malassis, 1859, in-12, br. (Edition épuisée.)

3 50 8182, CHAMPFLEURY. Les excen

triques. Paris, 1852, in-12. dem.rel. mar. brun, doré en tête, non rogné. (1re édition épuisée. Bel exemplaire.)

5 50 Dans ce volume l'écrivain réaliste passe en revue les physionomies étranges de certains originaux, tels que Da Gama Mathado, ceièbre par ses études sur les oiseaux; Jean Journet le prophète, l'abbé Chatel; Miette, le fameux

pitre du Pont-Neuf, etc., etc, 8183. CHAMPFLEURY, Les souf

frances du professeur Delteil. Paris, Poulet-Malassis, 1861, in-12,. br. (Avec 4 eaux-fortes dessinées et gravées par Cham.)

4 Cette édition est épuisée. 8184. CHAMPFLEURY. Monsieur de

Boisdhyver. Avec 4 eaux-fortes dessinées et gravées per Amand Gautier. Paris, Poulet-Malassis,

1861, in-12, br. (Epuisé.) 4 8185. CHAMPFLEURY. Histoire de

la caricature antique. Paris, 1865,

in-12, br. Fiyures. (Epuisés) 5 > 8186. CHAMPFLEURY. Histoire de

la caricature moderne. Paris,

1866, in-12, br. Figures. 8187, CHARADE en trois proverbes

mis en action. Paris, 1838, in-8, br. (Curieux et rare.)

2 8188. DELAVIGNE (Casimir). Mes.

avec accompagnement de piano par

Rossini. 8190. DEMON DE SOCRATE (le). Paris, 1829, in-8, br.

10 8191. DESBORDES-VALMORE (M24

Poésies. Paris, 1820, in-8, br.
Titre gravé et figures.

3 50 Première édition. 8192. DESMARES (Eugène) Hu

mour. Angleterre, Irlande, Ecosse. Voyage sur mer en quarante-six postes avec quatre cents coups de fouet. Poème. Paris, 1832, in-8, br.

L'auteur de cette spirituelle relation est très-connu par ses Métamorpheses

du jour, deux volumes devenus rares. 8193. DES PÉRIERS (Bonaventure).

Les contes ou les nouyelles ré-
créations et joyeux devis, avec
des notes et un travail littéraire,
par Ch. Nodier. Paris, Gosselin,

,
1841, in-12, br.

Bonne édition recherchée. 8194. DOTTIN (Henri), de Beauvais.

Les noces de Thetis et de Pélée, et Poésies diverses , précédées d'une notice sur Catulle, par de Pongerville, et terminées par un éloge de la ville de Beauvais. Beauvais, imp. Desjardins, 1839,

in-12, br. 8195. DROUINEAU (Gust.). Fran

quise de Rimini, drame en cinq actes et en vers, représenté pour la première fois sur le ThéatreFrançais, le 28 juin 1830. Paris, T. Dehay, 1830, in-8, br. Encoi outogr. d'auteur signé. 8196. DUMAS (Adolpbe), Le camp

des croisés, drame en cinq actes et en vers, représenté

pour

la première fois à Paris, sur le théi. tre royal de l'Odéon, le 3 février 1838. Paris, 1838, grand in-8, br. (Edition originale peu commune.)

[ocr errors]

3 50 8197. DUMAS (Alexandre), Gaule

et France, Paris, U. Canel, 1833, 8198.DUMAS (Alexandre). Henri III

et sa cour, drame historique en cinq actes et en prose, représenté sur le Théâtre-Français, le 11 février 1829. Paris, 1829, in 8, br.

2 50 Le premier drame du célèbre écri

vain. 8199. DUMAS (Alexandre). Caligula,

tragédie en cinq actes et en vers,

Paris, Ladvocat, 1826, 2 vol. in-18, br. Papier vélin, figures de Deveria.

4 50 8189. DELAVIGNE (Casimir). Sept

messéniennes nouvelles. Paris, Ladvocat, 1827, in-18, br. Papier vélin, figures dans le texte. 3 »

On trouve à la fin du volume la Bri. gantine, ballade avec accompagnement de piano, et le Chant romain,

« AnteriorContinuar »