Voyage dans l'intérieur de l'Afrique, par le cap de Bonne-Espérance, dans les années 1780, 81, 82, 83, 84 et 85, Volumen 1

Portada
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 383 - Royaume, pendant le tems de six années consécutives, à compter du jour de la date des Présentes. Faisons défenses à tous Imprimeurs, Libraires et autres personnes, de quelque qualité et condition qu'elles soient, d'en introduire d'impression étrangère dans aucun lieu de notre obéissance; comme aussi...
Página 384 - Qu'avant de l'expofer en vente , le manufcrit qui aura fervi de copie à l'impreffion dudit ouvrage fera remis , dans le même état où l'approbation y aura été donnée , es mains de notre très -cher & féal Chevalier , Chancelier de France , le Sieur de Lamoignon , & qu'il en fera enfuite remis deux exemplaires dans notre Bibliothèque publique , un dans celle de notre Château du Louvre...
Página 383 - Nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilège pour ce nécessaires. A ces causes, voulant favorablement traiter l'Exposant, Nous lui avons permis et permettons par ces Présentes de faire imprimer ledit Ouvrage...
Página 216 - Hottentot ! qu'il la seconde par une attention difficile et bien merveilleuse ! sur un terrain sec, où, malgré sa pesanteur, l'éléphant ne laisse aucune trace au milieu des feuilles mortes , éparses et roulées par le vent , l'Africain reconnaît le pas de l'animal ; il voit le chemin qu'il a pris et celui qu'il faut suivre pour l'atteindre ; une feuille verte retournée ou détachée , un bourgeon , la façon dont une petite branche est rompue, tout cela et mille autres circonstances sont pour...
Página 384 - Secrétaires, foi soit ajoutée comme à l'original. Commandons au premier notre Huissier ou Sergent sur ce requis, de faire, pour l'exécution d'icelles, tous actes requis et nécessaires, sans demander autre permission, et nonobstant clameur de haro, charte normande, et lettres à ce contraires : Car tel est notre plaisir.
Página 206 - ... beaucoup plus loin , ne pouvant imaginer que ce que j'avais à vingt pas au-dessous de moi pût être autre chose qu'une portion de rocher, puisque cette masse était entièrement immobile. A la fin, cependant , un léger mouvement frappa mes regards : la tête et les défenses de l'animal qu'effaçait son énorme corps se tournèrent avec inquiétude vers moi. Sans plus perdre de temps et mon avantage en belles contemplations, je pose vite mon gros fusil sur son pivot, et lui lâche mon coup...
Página 362 - Hiennes; je ne m'endormis que fort tard; à mon réveil, quelle fut ma surprise de me voir entouré, au milieu de mon camp, d'une vingtaine de Sauvages Gonaquois. Cette visite et ses suites méritent de plus amples détails. Le Lecteur , dans ce simple récit, puisera plus de vérités sur l'état positif d'un Sauvage d'Afrique, que dans tous les discours des Philosophes.
Página 184 - J'avançais toujours ; mais, soit que les Fatigues etles traverses multipliées que je venais d'éprouver coup sur coup eussent un peu dérangé ma santé, soit que je dusse payer le tribut à ces nouveaux climats, et que leur température eût agi sur moi fortement, je fus soudain frappé de maladie et de l'idée cruelle que je laisserais mes cendres à deux mille lieues de ma famille. Mon imagination trop active s'exagéra ce malheur ; je laissai mon âme s'abattre et se décourager. La plus noire...
Página 69 - C'est l'effet des gouttes d'eau qui, suintant continuellement des rochers supérieurs, tombent sur ceux qui sont plus bas, se heurtent, se divisent en une pluie d'autant plus fine qu'elle approche plus du pied de la montagne. Cette pluie est toujours plus abondante le matin que le reste de la journée ; les fraîcheurs et les rosées de la nuit en expliquent aisément la cause. On rencontre dans la crevasse à un tiers ou environ de sa hauteur une superbe nappe d'eau qui coule sur un rocher plat...
Página 382 - Il se disposait à partir. Je le fis dîner avec tout son monde , et lui donnai en particulier une petite provision de tabac , ce qui lui fit grand plaisir. Narina me promit de m'apporter du lait et de m'amener bientôt sa sœur. Enfin...

Información bibliográfica