Imágenes de página
PDF
[ocr errors][ocr errors]

mander l'honneur qui lui avoit été enlevé. Le citoyen convaincu de n'avoir point observé les loix, étoit condamné ; la peine étoit l'infamie. Mais le citoyen vertueux étoit récompensé d'unéloge public. L'honneur de le prononcer étoit réservé aux parens. On assembloit la famille. Les enfans venoient recevoir des leçons de vertu en entendant louer leur père. Le peuple s'y rendoit en foule. Le Magistrat y présidoit. Alors on célébroit l'homme juste, à l'aspect de sa cendre. On rappelloit les lieux, les momens& les jours où il avoit fait des actions vertueuses. On le remercioit de ce qu'il avoit servi la patrie & les hommes. On proposoit son exemple à ceux qui avoient encore à vivre & à mourir. L'orateur finissoit par invoquer sur lui le Dieu redoutable des morts, &par le confier pour ainsi-dire à la Divinité, en la suppliant de ne pas l'abandonner dans ce monde obscur & inconnu où il venoit

,

i

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« AnteriorContinuar »