Imágenes de página
PDF
[ocr errors]

nèse. C'est le mêmeenthousiasme pour la patrie, & le même fonds pour les idées. Mais le temps approchoit où l'éloquence alloit être employée dans Rome, à louer ceux qui opprimoient les citoyens, & non ceux qui les vengeoient, Après tous ces éloges de Cicéron pour les autres , il nous reste à parler de ceux qu'il fit pour lui-même, On sait qu'il aimoit la gloire , & qu'il ne l'attendoit pas toujours. Il se précipitoit verselle, comme s'il eût été moins sûr de l'obtenir. Pardonnons-lui pourtant , & sur-tout après son exil. Songeons qu'il eut sans cesse à combattre la jalousie & la haine.Un grand homme persécuté a des droits que n'a pas le reste des hommes. Il étoit beau à Cicéron au retour de son bannissement # d'invoquer ces dieux du capitole, qu'il avoit préservés des flammes étant Conful, ce sénat qu'il avoit sauvé du carnage, ce peuple romain qu'il avoit

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][graphic]
« AnteriorContinuar »