Revue et magasin de zoologie pure et appliquée: Recueil mensuel destiné à faciliter aux savants de tous les pays les moyens de publier leurs observations de zoologie pure et appliquée à l'industrie et à l'agriculture, leurs travaux de paléontologie, d'anatomie et de physiologie comparées

Portada
Félix Édouard Guérin-Ménéville, Adolphe Jean Focillon
Au bureau de la Revue et magasin de zoologie, 1858
 

Comentarios de usuarios - Escribir una reseña

No hemos encontrado ninguna reseña en los sitios habituales.

Otras ediciones - Ver todo

Términos y frases comunes

Pasajes populares

Página 30 - ... première fois posé en physiologie : le rapport des forces et de la matière dans les corps vivants. , Ce n'est pas la matière qui vit : une force vit dans la matière, et la meut et l'agite et la renouvelle sans cesse...
Página 496 - Pour que la vie cesse, il faut que les deux moitiés soient coupées, et toutes deux dans la même étendue, dans une étendue de deux millimètres et demi chacune : pour les deux et eu tout, cinq millimètres.
Página 93 - APPEL aux météorologistes à propos d'une Systématisation subjective des phénomènes physico-chimiques du globe et de son enveloppe gazeuse, en rapport avec l'état physique, vital, moral et social de l'humanité (1); par M.
Página 36 - Illustrations of the birds of California, Texas, Oregon, British and Russian America. Intended to contain descriptions and figures of all North American birds not given by former American authors, and a general synopsis of North American ornithology.
Página 185 - D'après les explications scientifiques du volume précédent, la vraie biologie n'a nullement pour objet la connaissance individuelle de l'homme , mais seulement l'étude générale de la vie, envisagée surtout dans l'ensemble des êtres qui en jouissent. Elle constitue un préambule nécessaire, d'abord pour la théorie de l'ordre social, immédiatement subordonné à l'ordre vital, et enfin quant à la véritable appréciation de l'homme proprement dit , dont tous les attributs essentiels sont...
Página 29 - Flourens, le résumé philosophique de deux de mes plus essentiels travaux : mes expériences sur le système nerveux et mes expériences sur la formation des os.
Página 189 - L'état pathologique était jusqu'alors rapporté à des lois toutes différentes de celles qui régissent l'état normal : en sorte que l'exploration de l'un ne pouvait rien décider pour l'autre. BROUSSAIS établit que les phénomènes de la maladie coïncident essentiellement avec ceux de la santé dont ils ne diffèrent jamais que par l'intensité. Ce lumineux principe est devenu la base systématique de la pathologie, ainsi subordonnée à l'ensemble de la biologie.
Página 45 - ... n'ont ni le même régime, ni le même système de vie, ces alliances, chez l'homme comme chez les animaux, ne sont que conservatrices du type de la race. Dans le cas contraire, la consanguinité s'y développe et produit les mêmes conséquences que dans le sein des familles. » L'autre cause d'erreur est...
Página 372 - La soie qu'ils donnent est d'un beau gris de lin, dure le double de l'autre au moins, et ne se tache pas si aisément; les gouttes même d'huile ou de graisse ne s'y étendent pas et s'effacent très-aisément.
Página 29 - J'appelle propriété distincte toute propriété qui réside dans un organe distinct. Je dis l'intelligence distincte de la vie, parce que l'intelligence réside dans un organe où ne réside pas la vie, et réciproquement la vie dans un organe où ne réside pas l'intelligence ; parce que je puis ôter l'organe de l'intelligence, et l'intelligence, par conséquent, sans toucher à la vie, sans ôter la vie, en laissant la vie tout entière.

Información bibliográfica